Colère à Buckingham Palace : La reine Elizabeth II lâchée par ses cuisiniers

Colère à Buckingham Palace : La reine Elizabeth II lâchée par ses cuisiniers
La colère gronde dans les cuisines de Buckingham Palace. Mécontents de leurs conditions de travail, plusieurs cuisiniers de la reine Elizabeth II ont rendu leurs tabliers !

Cauchemar dans les cuisines de Buckingham Palace. La colère gronde parmi les membres de la brigade de la Reine Elizabeth II. En effet, le Sun rapporte qu’ils sont d’ores et déjà 14 sur 40 employés à avoir rendu leurs tabliers. Autant dire que la souveraine est plus que jamais dans la tourmente.

Ainsi, sept chefs et des aide-cuisi­niers ont démissionné. En cause : le surmenage. En effet, les chefs ont été contraints ces derniers mois à multiplier les allers-retours entre Buckingham Palace et le château de Windsor, où la reine Elizabeth II passe dorénavant beaucoup de temps. Quarante kilomètres séparent les deux demeures, mais il faut compter environ 1 heure de trajet, à cause des embouteillages. Une perte de temps d’autant plus que la brigade royale ne doit pas uniquement mijoter de bons petits plats pour la souveraine. Non, les cuisiniers de Buckingham Palace sont également sollicité afin d’aider le prince Charles, quand celui-ci organise des événements. Ils sont également appelés en renfort à Kensington Palace, où demeurent Kate Middleton et les princes William et Harry. Autant dire qu’ils ont du pain sur la planche.

Travailler plus pour gagner… rien !

Mais si leurs corvées augmentent, il n’en est pas de même malheureusement pour leur salaire. En effet, une source rapporte au quotidien britannique :

Les gens travaillent toutes les heures que Dieu fait sans être payés plus

Et ils peuvent également faire une croix sur leurs jours de congés. Au final, si cette expérience est un plus sur le CV, beaucoup estiment que tous les efforts à fournir n’en valent pas la peine.

Alors qu’elle vient de faire ses adieux à un tiers de sa brigade, la reine Elizabeth II doit penser maintenant à les remplacer… Mais les candidats au poste pourraient ne pas se bousculer !

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :
Potins.net