Stéphane Bern : ce surprenant poste qu’il est prêt à accepter à l’Elysée

Stéphane Bern : ce surprenant poste qu’il est prêt à accepter à l’Elysée
Stéphane Bern ne veut pas du rôle qui pourrait sembler le pus évident pour lui. Mais la porte reste ouverte...

Dans le paysage médiatique français, Stéphane Bern occupe une place très particulière. Spécialiste de la royauté, des people et du monde culturel en général, il s’est taillé une place de choix aux côtés d’Emmanuel Macron ces derniers mois. Pourrait-il bientôt être ministre ?

Stéphane Bern ne veut pas être ministre de la Culture

Stéphane Bern est engagé depuis deux ans aux côtés d’Emmanuel Macron dans une quête pour aider les bâtiments historiques en péril avec le « loto du patrimoine » qui a notamment permis de récupérer 22 millions d’euros l’an dernier.

Un succès et une exposition de premier plan, qui font que beaucoup lui prédisent désormais un avenir politique, pourquoi pas ministre. Interrogé par le Parisien, il préfère ne pas y penser pour l’instant.

Je veux rester animateur, de télé, de radio, et peut-être faire plus souvent l’acteur.

On ne devrait donc pas le voir ministre puisqu’il n’est « absolument pas » tenté. La politique ce n’est pas pour lui.

Ce n’est pas mon monde. Je commettrais un vrai faux pas en le faisant. Pendant un temps, j’ai eu envie d’arrêter ma mission. Mais je me suis dit que la meilleure façon d’embêter le système, c’était de rester.

On apprend d’ailleurs que François Hollande avait aussi parlé de le charger du Patrimoine, mais que la lettre n’était jamais arrivée. Mais il accepterait de rejoindre l’Elysée pour une mission bien précise : chef du protocole. Celui qui occupe ce poste à l’heure actuelle, Frédéric Billet gère environ 500 agents et doit accueillir les ambassadeurs étrangers ou encore organiser les grandes commémorations nationales.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :
Soyez le premier à commenter !

Chante comme si personne ne t'entendait !