Amélie Mauresmo revient sur son coming-out : « ça a été un choc »

Amélie Mauresmo revient sur son coming-out : « ça a été un choc »
C'est en 1999 qu'Amélie Mauresmo, tenniswoman en pleine ascension, décide de faire son coming-out. Un geste qui n'a pas rendu les choses faciles pour autant.

L’homosexualité dans le sport est encore trop souvent un sujet tabou. Autant dire qu’il y a 20 ans, les choses étaient très compliquées. C’est pourtant en 1999 que la tenniswoman Amélie Mauresmo a fait son coming-out en posant avec sa compagne du moment en couverture d’un magazine. Le début d’une véritable « tornade » selon elle.

Amélie Mauresmo face à la bombe médiatique

A l’époque, Amélie Mauresmo, seulement âgée de 19 ans, vient tout juste d’atteindre la finale de l’open d’Australie. C’est alors qu’elle prend alors la décision de poser en couverture de Paris Match aux côtés de Sylvie Bourdon, sa compagne à l’époque. Mais après son coming out, l’athlète a connu des moments sombres comme elle le confie dans une interview à nos confrères.

La façon dont je suis perçue médiatiquement aujourd’hui est évidemment liée au tsunami que j’ai vécu il y a vingt ans. J’ai découvert la tornade que j’avais déclenchée, bien malgré moi. Un peu naïvement en fait. J’avais 19 ans et ça a été un choc. Je n’y étais absolument pas préparée, car je n’avais pas mesuré les conséquences.

Pour autant, Amélie Mauresmo ne regrette absolument pas son choix de l’époque.

Je ne regrette absolument pas de l’avoir fait ainsi. C’était mon chemin. Il a servi à énormément de monde. Et j’en suis fière. Il y a encore du boulot, mais les choses avancent dans la bonne direction. Celle de la tolérance.

Un beau message d’espoir de la part d’Amélie Mauresmo, qui est aujourd’hui une femme accomplie et maman d’un petit garçon et d’une petite fille, Aaron et Ayla.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :
Soyez le premier à commenter !

Chante comme si personne ne t'entendait !