Robbie Williams s’en prend sévèrement à Liam Gallagher

Robbie Williams s’en prend sévèrement à Liam Gallagher
La hache de guerre est loin d'être enterrée entre Robbie Williams et Liam Gallagher. Sur Twitter, le premier a une nouvelle fois provoqué le second, en lui faisant part de son envie de régler ses comptes sur le ring.

C’est une amitié qui s’est transformée en rivalité. En 1995, lorsqu’il quitte le groupe Take That, Robbie Williams bénéficie rapidement du soutien des frères Gallagher, leaders du groupe Oasis.

La situation dégénère deux ans plus tard, lorsque l’ex de Geri Halliwell sort son premier album solo, intitulé Life thru a Lens. En écoutant cet opus, les membres d’Oasis trouvent que le single Angels ressemble énormément à leurs compositions. Depuis, les attaques se multiplient entre Robbie Williams et Liam Gallagher, que ce soit par médias interposés ou sur les réseaux sociaux.

Robbie Williams veut en découdre avec Liam Gallagher

Le jeudi 7 novembre, l’interprète de She’s the one a relancé les hostilités sur Twitter. Sur le réseau social, le petit frère de Noel Gallagher a écrit le 4 novembre dernier :

Je vais m’acheter une nouvelle poêle parce que j’ai des PUTAINS DE GROS POISSONS À FAIRE FRIRE.

Une boutade à laquelle Robbie Williams n’a pas manqué de réagir. Lors de la cérémonie des Brit Awards organisée en 2000, le chanteur de 45 ans avait invité Liam Gallagher à le combattre sur le ring pour la somme de 200.000 livres. À l’époque, l’interprète de Wonderwall avait affirmé qu’il préférait en venir aux mains sur une voie ferrée. Tout un programme…

Fin octobre, l’artiste confronté à des expériences paranormales a assuré à GQ que son vieux rival figure toujours sur la liste de ses ennemis. Robbie Williams a en effet réitéré son envie de l’affronter lors d’un combat professionnel, à la manière de Booba contre Kaaris. Raison pour laquelle il a provoqué Liam Gallagher, en répondant à son tweet :

Pendant que tu y es, achète toi une paire de couilles.

Le tout accompagné d’un émoji gant de boxe. Le principal concerné répondra-t-il à cette provocation ? Réponse dans les jours à venir…

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article : ,