Jean-Pierre Foucault : L’animateur n’apprécie pas d’être utilisé par la « Manif pour Tous »

Jean-Pierre Foucault : L’animateur n’apprécie pas d’être utilisé par la « Manif pour Tous »
Le collectif contre la PMA et la GPA utilise l'image du plus célèbre animateur de TF1 pour appeler à une nouvelle manifestation. Jean-Pierre Foucault sort du silence.

Jean-Pierre Foucault fait partie de ces personnalités inamovibles du PAF français. L’animateur de TF1, qui a notamment présenté Miss France 2020 il y a quelques semaines, est un visage connu dans tout le pays. Autant dire que son image vaut de l’or et il aime bien en garder le contrôle.

Jean-Pierre Foucault et ses propos détournés

Ce dimanche 12 janvier, la « Manif pour Tous » a peut-être franchi une ligne rouge avec le célèbre animateur. Le mouvement conservateur, né au moment des débats sur le mariage pour tous, s’oppose désormais à la PMA et à la GPA. Une nouvelle manifestation est prévue le 19 janvier à Paris. Pour attirer le plus grand nombre, le collectif a décidé de mettre à profit l’image de Jean-Pierre Foucault, mais aussi ses propos.

Une situation qui pose deux problèmes. Tout d’abord, Jean-Pierre Foucault n’a pas donné son accord mais surtout les déclarations utilisées sont sorties de leurs contextes.

On peut ainsi voir une photo de l’animateur avec la phrase suivante :

On a qu’un père, et ce père-là a été mon guide dans ma vie personnelle et professionnelle.

Des propos tenus à l’époque dans l’émission La chanson secrète. Si de nombreux internautes se sont insurgés, Jean-Pierre Foucault lui-même n’a pas apprécié. Il l’a fait savoir avec son compte Twitter officiel.

J’aurais apprécié que vous me demandiez l’autorisation d’utiliser mon image et mes propos dans une émission où l’on évoquait ma famille et mon père. Cela s’appelle l’éducation.

Comme le pointe Gala, ce n’est pas la première fois que la Manif pour tous agit ainsi. En effet, les militants s’étaient déjà approprié un slogan de Playmobil au mois de décembre dernier pour faire sa promotion. Un détournement qui n’avait pas plu à la marque de jouets, qui pourrait lancer une action en justice contre cette utilisation abusive.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :