Ariane Carletti : Éléonore Sarrazin voit rouge contre « ces personnes sans coeur » aux obsèques de sa mère

Ariane Carletti : Éléonore Sarrazin voit rouge contre « ces personnes sans coeur » aux obsèques de sa mère
Éléonore Sarrazin a poussé un coup de gueule sur les réseaux sociaux pour dénoncer les médias ainsi que ceux qui se sont déplacés dans un intérêt très personnel aux obsèques de sa mère, Ariane Carletti.

Ce samedi 7 septembre, tous les proches d’Ariane Carletti se sont réunis au cimetière du Père Lachaise pour saluer une dernière fois sa mémoire. Ses enfants, Tristan et Eleonore Sarrazin, et son ex, Rémy Sarrazin, ont pu compter sur le soutien des anciens collègues de leur mère. En effet, Dorothée, Jacky et Bernard Minet n’ont pas manqué de faire le déplacement. Mais alors que cette cérémonie se voulait intime, certains auraient profité de l’événement « pour se faire photographier, ou distribuer des cartes de visite ». C’est ce que dénonce Éléonore Sarrazin dans un long message posté sur son compte Instagram.

Elle dénonce une récupération de certains qui n’entouraient plus sa mère

C’est avec un message lourd de sens que la fille d’Ariane Carletti a décidé de pousser un coup de gueule. Aux obsèques de sa mère, la jeune femme a déploré la présence de « certains qui ne l’entouraient plus depuis un bon bout de temps ». Ces mêmes personnes qui n’auraient même pas fait l’effort de « dire bonjour » à l’entourage de l’animatrice.

La comédienne a aussi tenu à clarifier quelques points quant à son interview au Parisien. En effet, elle révèle n’avoir « jamais accepté, ni même été mise au courant d’un quelconque enregistrement audio de [son] interview » avec le journal.

Maman n’était pas malade depuis 20 ans, je n’ai jamais prononcé ces mots. On parlait de sa maladie entre nous, et non à son public car elle voulait que ses proches la comprennent, mais ne voulait jamais qu’on la regarde comme une malade.

Précise-t-elle par la suite.

Si elle ne pouvait pas taire son ressenti sur « ces personnes sans coeur », Éléonore Sarrazin refuse de céder à la colère :

Maman aurait détesté que je transforme ma peine en colère contre ceux qui ont oublié Ariane Carletti et n’ont dit au revoir qu’à Ariane du Club Dorothée. (…) Maintenant, il ne reste que la peine, l’amour, la paix et le repos.

conclut-elle.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article : ,