Cyril Hanouna vs. Alain Chabat : l’animateur de TPMP en remet une couche

Cyril Hanouna vs. Alain Chabat : l’animateur de TPMP en remet une couche
Touche pas à mon poste contre Burger Quiz : Acte 2. Le jeudi 9 mai, Cyril Hanouna s'en est de nouveau pris à Alain Chabat, assurant notamment qu'il "ne peut pas le blairer".

Depuis plusieurs mois, les tensions entre Cyril Hanouna et Alain Chabat semblaient s’être apaisées. Néanmoins, le trublion de C8 a fait savoir qu’il n’a pas vraiment enterré la hache de guerre le jeudi 9 mai.

Pour comprendre le différend entre l’animateur et le comédien, il faut remonter au mois de septembre 2018. Alors que Baba avait communiqué son envie de participer à Burger Quiz, Alain Chabat avait de son côté fait comprendre à sa façon qu’il ne le recevrait pas. S’en sont suivies de nombreuses vannes interposées, plus ou moins féroces. Cyril Hanouna n’avait notamment pas manqué de tacler le cinéaste lors de son départ du Burger Quiz, avant que Marina Foïs ajoute son grain de sel.

« Je les défends mais je ne peux pas les blairer »

Le jeudi 9 mai, Cyril Hanouna et ses chroniqueurs sont revenus sur la baisse d’audience de Burger Quiz. Le jeu diffusé sur TMC vient de tomber sous la barre des 900 000 téléspectateurs après en avoir perdu 400 000 en l’espace d’une semaine. L’animateur de 44 ans et son équipe ont par ailleurs évoqué une blague jugée douteuse de Marina Foïs, contre laquelle s’est insurgé Gilles Verdez. Le journaliste a en effet déclaré :

Ce n’est pas admissible. […] Je trouve ça scandaleux, j’étais mal en regardant ça.

Cyril Hanouna l’a alors interrompu en rétorquant :

Je n’en peux plus des trucs où on ne peut pas faire de vannes. Marina Foïs n’est pas homophobe. C’est une vanne ! Si on ne peut plus faire de vannes, alors…

Des propos qui n’ont pas convaincu Gilles Verdez, qui a poursuivi :

Si c’était ailleurs, comme ici, tout le monde nous tomberait dessus. J’en ai marre qu’on leur accorde le droit de dire de telles vulgarités.

Se rendant probablement compte qu’il venait de soutenir ses adversaires, Baba est ensuite revenu sur ses affirmations. Pronant « la liberté d’expression », l’animateur a rappelé à sa manière qu’il ne s’est toujours pas réconcilié avec Alain Chabat et sa bande, en déclarant :

Je vais vous dire la vérité : je les défends, mais je ne peux pas les blairer. […] Alain Chabat, je ne peux pas le blairer, et tous ceux autour de la table, j’ai du mal aussi.

Pour l’accolade entre le trublion de C8 et le réalisateur de Santa & Cie, on repassera plus tard…

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article : ,
Emission(s) liés à cet article :
Hashtag(s) liés à cet article :