Netflix aux Oscars ? Steven Spielberg met son veto !

Netflix aux Oscars ? Steven Spielberg met son veto !
Pour Steven Spielberg, hors de question que les films de Netflix puissent avoir leur place aux Oscars.

On ne présente plus Netflix, tout comme on ne présente plus Steven Spielberg. Réalisateur de génie derrière les films E.T. et Jurassic Park, il a décroché en 1999 l’Oscar du meilleur réalisateur pour le long-métrage Il faut sauver le soldat Ryan.

La cérémonie des Oscars récompense chaque année, et ce depuis 1929, le cinéma américain, et plus rarement international. De part sa longévité, la cérémonie est devenue très prestigieuse et très considérée dans le milieu du cinéma.

C’est aussi pour cela que Netflix souhaite que ses films puissent être pris en compte par la cérémonie.

Steven Spielberg ne l’entend pas de cette oreille

C’est sur son compte Twitter que la plateforme de streaming Netflix a partagé sa vision du cinéma.

Nous aimons le cinéma. Et voici d’autres choses que nous aimons. Un accès pour les gens qui ne peuvent pas toujours se l’offrir, ou qui vivent dans des villes sans salle de cinéma. Laisser chacun, n’importe où, profiter d’une sortie au même moment. Donner aux créateurs de films de nouvelles possibilités de partager leur art.

Comme le rapportent nos confrères de 20 Minutes, Steven Spielberg n’apprécie pas du tout l’idée que les films de Netflix puissent être sélectionnés pour les Oscars. Selon lui, les Oscars devraient être réservés aux films qui sont passés au cinéma. Étant une plateforme de streaming, Netflix devrait voir ses films récompensés aux Emmy Awards, une cérémonie qui se concentre sur les productions télévisuelles.

Pour le réalisateur, en proposant leurs films en salle seulement quelques semaines, Netflix ferait de la concurrence déloyale.

La question devrait être débattue le mois prochain à l’académie des Oscars d’après les informations de IndieWire.

Qu’en pensez-vous ?

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :
Soyez le premier à commenter !

Chante comme si personne ne t'entendait !