Muriel Robin évoque son addiction aux antidépresseurs

Muriel Robin évoque son addiction aux antidépresseurs
Muriel Robin ne s'en cache pas : son quotidien à Paris est devenu insurmontable... A tel point qu'elle avoue aujourd'hui ne plus pouvoir se passer d'antidépresseurs. Explications.

C’est une autre facette de sa personnalité que Muriel Robin a dévoilé à nos confères de Télérama. L’humoriste évoque sans détour son quotidien à Paris. La comédienne ne s’en cache pas, elle est loin d’apprécier cette vie. En effet, Muriel Robin avoue :

A Paris, je suis enfer­mée dans un appar­te­ment, la vie passe et je n’en fais rien, les gens sont fous, c’est d’une violence la ville, j’ai de plus en plus de mal…

Sa solution pour surmonter ce malaise ? Les médicaments. Muriel Robin poursuit :

Je suis sous anti­dé­pres­seurs, mais je pense que c’est moi qui suis normale, ça m’étonne que les gens arrivent à suppor­ter cette vie sans rien prendre ! Moi je ne peux pas. Si j’arrête, j’ai envie de mourir, tout m’agresse.

Et d’ajouter :

Dernièrement, j’ai essayé d’arrêter pour Noël. Je voulais m’offrir ça pour Noël. Oh ! La ! la ! La catastrophe, au secours, je vais dans le mur direct !

Muriel Robin, une nouvelle vie

Face à cette violence et à ce stress quotidien, l’humoriste a décidé de s’éloigner de Paris. En effet, elle a pris la décision de s’installer à la campagne avec sa compagne, Anne Le Nen. Une nouvelle vie commence donc pour cette solitaire qui se sent beaucoup mieux entourée d’animaux qu’en société. Espérons que ce calme lui permettra de retrouver la sérénité.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :
Soyez le premier à commenter !

Chante comme si personne ne t'entendait !