Héritage de Johnny Hallyday : La première audience favorable à David Hallyday et Laura Smet

Héritage de Johnny Hallyday : La première audience favorable à David Hallyday et Laura Smet
Les jugent ont tranché en faveur de Laura Smet et de David Hallyday. Ces derniers réclamaient un renvoi de l'audience... qui leur a été accordée. Explications.

C’est ce jeudi 15 mars que s’est ouvert la première audience autour de l’héritage de Johnny Hallyday. Une affaire qui oppose Laura Smet et David Hallyday à Laeticia Hallyday. Les aînés du rockeur contestent le testament de leur père et demandent un droit de regard sur l’album posthume de celui-ci… ce que la veuve du rockeur refuse catégoriquement.

Les deux parties avaient donc rendez-vous ce jeudi 15 mars devant le tribunal de grand instance de Nanterre. Si les trois protagonistes n’avaient pas fait le déplacement, leurs avocats, eux, étaient bel et bien présents. Ainsi, dès le début de l’audience, les avocats des aînés du rockeur ont demandé le renvoi de l’audience.

Ainsi, Me Carine Piccio, l’avocate de David Hallyday, a expliqué :

Nous avons été destinataires des différentes conclusions et pièces adverses depuis deux jours et encore ce matin, et il y a encore une certain nombre de pièces dont on doit prendre connaissance.

Me Ravenas, l’un des avocats de Laura Smet, a quant à lui rappelé :

Il faut que du côté de Laetitcia Boudou (nom de jeune fille, NDLR) on communique ces différents documents.

L’avocat de Laeticia Hallyday hausse le ton

Un renvoi auquel s’est opposé l’avocat de Laeticia Hallyday, qui s’est insurgé :

En l’appelant Boudou, vous lui déniez jusqu’à son nom, vous effacez 23 ans de vie commune.

Et d’ajouter :

Il faut mettre un terme à cette procédure qui porte atteinte à la dignité de ma cliente et met à mal ses enfants.

Après une heure de délibération, les juges ont accepté la requête de Laura Smet et David Hallyday. L’audience a été renvoyée au vendredi 30 mars. Les avocats de Laeti­cia Hallyday ont jusqu’au lundi 19 mars prochain pour fournir toutes les pièces demandées par les aînés du rockeur.

Une décision que « regrette profondément » Me Aslani, l’avocat de Laeticia Hallyday qui est déterminé à ne « reculer devant aucun élément de droit » afin de faire respecter les dernières volontés de Johnny Hallyday. Le bras de fer continue donc entre les deux clans.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article : , , ,
Soyez le premier à commenter !

Chante comme si personne ne t'entendait !