Emily Ratajkowski se définit comme féministe et assume pleinement sa sexualité !

Emily Ratajkowski se définit comme féministe et assume pleinement sa sexualité !
Emily Ratajkowski ne fait pas que se dénuder sur les réseaux sociaux, elle n'hésite pas à se définir comme féministe. Explications.

Quand on vous parle de la belle Emily Ratajkowksi, c’est souvent pour des questions de… physique. Il faut dire que la starlette n’hésite pas à mettre ses courbes en avant sur les réseaux sociaux. Mais le mannequin de 27 ans revendique aussi une posture féministe.

Sexy et féministe ?

Vous n’y croyez pas ? C’est pourtant elle même qui le dit. Son objectif ? Montrer qu’elle est bien dans sa peau et n’a rien à cacher. Ce qui pourrait passer pour une recherche permanente d’attention serait en fait une volonté d’affirmer que l’on peut être à la fois sexy et féministe. C’est ce qu’elle explique dans une interview sans tabous à Grazia. Selon elle, tout serait d’abord une question de pouvoir et de représentation.

La tradition dans nos cultures associe le pouvoir à la masculinité, mais les personnes les plus puissantes que je connaisse sont des femmes excessivement féminines.

Et si elle peut apparaître comme hypersexualisée, c’est par choix.

Dans les années 70, deux courants de féminisme se sont affrontés. L’un estimait que les femmes qui mettaient en scène leur sexualité, dansaient de façon sexy ou travaillaient dans l’industrie du X ne pouvaient pas être féministes. Tandis que pour l’autre, le féminisme était justement une question de choix. Je me sens proche de ce dernier : au-delà d’assumer pleinement ma sexualité, j’utilise les réseaux sociaux pour la célébrer.

Et si cela ne vous plaît pas, ce n’est pas son problème…

J’essaie de n’écouter que lorsque cela vient de personnes que je connais ou pour qui j’ai de l’estime, et avec qui il peut y avoir une discussion. Si c’est justifié, alors c’est constructif.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :
Soyez le premier à commenter !

Chante comme si personne ne t'entendait !