Yann Moix « bourreau » de son frère Alexandre ? Leur grand-mère sort du silence !

×
Souvent critiqué, notamment par son frère Alexandre qui l’a qualifié de « bourreau », Yann Moix a été défendu par sa grand-mère.

L’écrivain et chroniqueur Yann Moix est devenu populaire suite à sa participation dans l’émission On n’est pas couché de 2015 à 2018. Souvent au cœur de nombreuses polémiques, il reste une personnalité très clivante que, parfois des membres de sa propre famille ne parviennent pas à comprendre.

Dans son livre Orléans, récit autobiographique sorti le 21 juin dernier, Yann Moix s’est épanché sur les sévices qu’il affirme avoir subis durant son enfance. Le littéraire de 51 ans y fustige ses parents. Cela en était trop pour son frère Alexandre Moix qui a décidé de sortir du silence dans une interview accordée à BFM TV.

Arrête de salir nos parents. Arrête de me nuire. Oublie-moi. Oublie-nous. Vis ta haine solitaire ; invente ta réalité, quelle qu’elle soit, mais dis que c’est un roman. N’en fais pas une réalité absolue, générale…

Il a notamment affirmé que Yann avait été son « bourreau » avant de revenir sur le fait qu’il l’aurait empêché de faire carrière dans le milieu littéraire.

Il voulait être le seul. Et il m’appelait la nuit en me disant : « Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour que tu ne sois jamais édité, publié, que tu ne fasses jamais rien ; ce sera moi ; il n’y aura qu’un Moix sur Terre. Moix, c’est moi. »

La grand-mère de Yann Moix prend sa défense

C’est sur le plateau de Touche pas à mon Poste lundi 23 septembre qu’Eric Naulleau a dévoilé des extraits d’une enquête qu’il a menée sur Yann Moix. Dans ceux-ci, nous pouvons voir sa grand-mère de 93 ans s’exprimer face caméra sur la polémique autour de ses petits-enfants.

Elle n’a pas hésité à prendre la défense de Yann Moix :

Je trouve que c’est lamentable d’en arriver là. Yann était un enfant adorable mais ses parents ne l’ont jamais aimé alors que c’était un être vraiment adorable.

Elle a par la suite ajouté :

Yann a toujours été rabaissé, humilié. Il était toujours puni quand il ne le méritait pas. Ce que je reprochais à ma fille, c’est qu’elle écoutait trop ce qu’Alexandre disait. Alors c’était Yann qui prenait et Alexandre rigolait en douce. Il se réjouissait que ce soit son frère qui soit disputé.

Le reportage d’Eric Naulleau sur Yann Moix sera diffusé en intégralité ce 24 septembre dans TPMP.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :
Emission(s) liés à cet article :
Hashtag(s) liés à cet article :
Soyez le premier à commenter !

Chante comme si personne ne t'entendait !