Justin Bieber se confie : « J’ai commencé les drogues dures à 19 ans »

Justin Bieber se confie : « J’ai commencé les drogues dures à 19 ans »
C’est via un post Instagram que Justin Bieber a décidé de faire un point sur sa vie, revenant sur son passé trouble qu’il espère derrière lui.

Si Justin Bieber semble aller mieux aujourd’hui qu’il y a quelques années de ça, il est facile de sentir que le chanteur est toujours rongé par son passé. Le fiancé de la belle Hailey Baldwin a trouvé une stabilité dans sa vie professionnelle et sociale mais il semble encore sur le chemin pour trouver la stabilité mentale.

C’est à ses 118 millions d’abonnés Instagram qu’il s’est confié :

C’est difficile de se lever le matin avec le bon état d’esprit quand vous êtes dépassé par votre vie, votre passé, votre job, vos responsabilités, vos émotions, votre famille, vos finances et vos relations. Quand on a l’impression que les problèmes s’enchaînent. […] C’est un cycle de déceptions après déceptions. Parfois, cela peut aller jusqu’à vous donner l’envie de ne plus vivre. Vous avez l’impression que cela ne va jamais changer. […] J’ai beaucoup d’argent, vêtements, voitures… […] mais j’étais insatisfait.

Il a ajouté :

Je n’ai pas grandi dans un environnement stable. Mes parents avaient 18 ans, séparés, sans argent, toujours jeunes et rebelles.

C’est à cette période que Justin Bieber a connu un succès fulgurant en très peu de temps.

Je suis passé d’un garçon de 13 ans venant d’une petite ville à quelqu’un d’adulé par le monde avec des millions de personnes disant à quel point ils m’aimaient et à quel point j’étais génial.

Cela lui serait monté à la tête car, comme il le précise, il était trop jeune pour prendre du recul sur tout ça.

La descente aux enfers

Justin Bieber a bien voulu parler des problèmes qu’il avait alors rencontrés à cette époque.

Tout le monde faisait tout pour moi alors je n’ai jamais appris ce qu’était être responsable. J’avais alors 18 ans, sans aucune compétence dans le monde réel, avec des millions de dollars me permettant d’avoir accès à tout ce que je voulais. […] A mes 20 ans, j’avais déjà pris toutes les mauvaises décisions imaginables, passant d’une des personnes les plus aimées et adorées au monde à l’une des plus moquées, jugées et détestées.

L’ex de Selena Gomez a ajouté :

D’après plusieurs études, le fait d’être sur scène apporte une immense dose de dopamine… Alors j’avais d’incroyables hauts et bas déjà très difficile à gérer.

Justin Bieber pense que si de nombreuses célébrités prennent des drogues, c’est avant tout à cause de ça. Il a par la suite affirmé s’être perdu et avoir l’impression qu’il était devenu impossible pour lui de faire machine arrière.

J’ai commencé les drogues dures à 19 ans et abusé de toutes mes relations. Je suis devenu irrespectueux envers les femmes, et en colère. Je me suis éloigné de tous ceux qui m’aimaient, et je me suis caché derrière le masque d’une personne que j’étais devenu. J’ai cru ne plus pouvoir faire marche arrière. Cela m’a pris des années pour me sortir de ces horribles décisions, réparer des relations brisées, et changer mes habitudes.

Il a terminé son récit sur une note rassurante en affirmant « vivre la meilleure époque de sa vie »

J’apprends la patience, la confiance, le dévouement, la gentillesse, l’humanité, et toutes ces choses qui rendent un homme bon.

Justin Bieber se confie : « J’ai commencé les drogues dures à 19 ans »

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :
Soyez le premier à commenter !

Chante comme si personne ne t'entendait !