[Interview] Mélanie Amar : Chirurgie esthétique, Nacca, Aqababe… elle se livre sans tabou !

[Interview] Mélanie Amar : Chirurgie esthétique, Nacca, Aqababe… elle se livre sans tabou !
Depuis sa première apparition télévisée dans le Bachelor en 2016, Mélanie Amar ne cesse de faire parler d'elle. Celle que l'on surnomme aujourd'hui Melanight est devenue un visage incontournable du petit écran pour avoir participé aux Anges de la télé-réalité 9 ou même à Moundir & les Apprentis Aventuriers 3. Connue pour sa personnalité explosive et ses coups de gueule à faire trembler les murs, Mélanie a bien voulu se confier à l'équipe de Potins.net. Comme à son habitude, la jeune femme a été sans langue de bois et n'a pas fini de nous surprendre.

– Peux-tu nous parler de ta dernière opération de chirurgie esthétique ?

Je me suis fait refaire le nez car c’était un gros complexe. Mon profil ne me plaisait pas, j’avais un nez de sorcière et j’ai fait un focus dessus. J’ai décidé de me faire opérer chez Medespoir car j’avais eu l’occasion de me faire opérer une première fois chez eux donc j’y suis retournée.

Cette fois-ci, je suis venue avec mon frère qui a subi une chirurgie réparatrice car c’est un ancien obèse. Il s’est fait placer un bi-pace et suite à son amaigrissement, il a eu la peau qui pendait. On s’est renseigné en France mais c’était vraiment très cher. Du coup, on a discuté avec Medespoir et nous avons trouvé un compromis.

– Avant de te lancer dans la chirurgie esthétique, as-tu essayé d’autres méthodes ?

J’ai 25 ans, je me suis mise à la chirurgie esthétique il y a 1 an. Avant cela, j’ai essayé d’apprendre à m’aimer, de faire du sport et de passer par d’autres alternatives. Mais comme je suis médiatisée, les critiques sont parfois difficiles à encaisser. On a un cœur, on est sensible aux remarques donc à un moment, on se dit que la chirurgie est la solution pour se sentir mieux dans son corps. Par contre, je conseille aux jeunes qui souhaiteraient passer par la case chirurgie de ne pas se précipiter. Ce n’est pas que changer un physique, c’est aussi mental. Il faut avoir une vraie raison. Moi j’avais perdu la confiance, je me sentais « dégueulasse », je voyais mon ex-copain qui regardait d’autres « meuf ». La société dans laquelle on vit est tellement basée sur le physique. Grâce à la chirurgie esthétique des seins j’ai regagné la confiance. Aujourd’hui, j’ai retrouvé une féminité, c’est joli, je ne suis pas Pamela Anderson. Je ne regrette pas.

–  Comptes-tu en faire d’autres ?

Pour l’instant je ne sais pas.

–  Sur les réseaux sociaux, tu n’as pas hésité à t’afficher très proche de Nacca. Que se passe-t-il exactement avec lui ?

Nacca on s’est fréquenté beaucoup quand j’étais à Marseille, on est parti ensemble à Las Vegas et fait Coachella. On s’est amusé, on a kiffé mais ça s’est mal passé à Coachella. Donc on reste des copains. On apprend à se connaître.

– Est-ce que tu peux nous raconter ta rencontre avec lui ?

Je l’ai rencontré à Marseille avec Magali Bergah. On a dîné ensemble et ensuite on ne s’est plus lâché.

– Est-ce que tu aurais aimé garder cette relation privée ?

Non, car on s’est affiché sur nos réseaux. On n’est pas en couple, on n’est pas marié. Il fait ce qu’il veut, je fais ce que je veux. Je n’ai pas la bague au doigt, je me suis affichée avec lui comme j’aurais pu m’afficher avec d’autres.

– Tu as fait pas mal d’émissions de télé-réalité, comment tu gères la cohabitation avec les autres candidats ?

Je m’adapte à leur caractère comme ils s’adaptent au mien. Ensuite, j’ai une grande bouche, je le sais, quelquefois je devrais me taire. Mais lorsque je vais un peu loin, je peux compter sur mes amies pour me le dire comme Milla Jasmine qui est une personne qui ne change pas. Milla elle est elle-même, qu’elle soit en tournage ou dans la vraie vie. Par contre, là où ça me dérange ce sont les personnes qui font du cinéma, là ça me gêne en effet.

– Que penses-tu de l’affaire Aqababe en sachant que le blogueur a balancé ton numéro de téléphone sur les réseaux sociaux ?

Aqababe c’est mon pote et ça restera mon pote. Il s’est énervé, il a tout balancé, il a fait erreur, il le sait. Il n’y a pas de polémique à avoir.

Toute reproduction ou citation est interdite sans la mention de Potins.net.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :
Soyez le premier à commenter !

Chante comme si personne ne t'entendait !