Meghan Markle : Pourquoi l’épouse du prince Harry a été tenue à l’écart de la réunion de crise

Meghan Markle : Pourquoi l’épouse du prince Harry a été tenue à l’écart de la réunion de crise
Actuellement au Canada, Meghan Markle n'a pas eu droit à un coup de fil durant la réunion de crise à laquelle a assisté le prince Harry, suite à leur annonce. Et ce, pour une bonne raison.

Le futur du prince Harry et de Meghan Markle s’est joué ce lundi 13 janvier. La reine Elizabeth II a convoqué son petit-fils à Sandringham, le temps d’une réunion de crise à laquelle ont également assisté le prince William et le prince Charles. L’annonce fracassante du duc et de la Sussex, qui souhaitent renoncer à leurs fonctions royales, a mis la souveraine dans l’embarras.

Ainsi, elle a tenu à s’entretenir avec ses proches, dont les deux principaux intéressés. Seul problème : Meghan Markle se trouve actuellement au Canada. L’ancienne actrice a rejoint Vancouver quelques heures après avoir annoncé sa décision au monde entier. Si la maman du petit Archie n’a pas pu être présente au rendez-vous, certains avançaient qu’elle y prendrait part via téléphone.

Meghan Markle exclue… pour une très bonne raison

Cependant, selon les informations du Mirror, la femme du prince Harry a été tenue à l’écart des discussions… qui portaient pourtant sur son avenir. La famille royale serait-elle en colère contre la jeune maman ? Pas du tout. Selon le journal britannique, si Meghan Markle n’a pas été appelée, c’est tout simplement parce que le Palais redoutait que leur conversation soit sur écoute.

Tout va pour le mieux donc pour l’ancienne héroïne de la série Suits… D’autant plus que la reine Elizabeth II lui a apporté son soutien, ainsi qu’au prince Harry. Les jeunes parents pourront bientôt débuter une nouvelle vie… loin du Palais et de son protocole.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article : ,