Lady Diana : un légiste revient sur les véritables causes de son décès

Lady Diana : un légiste revient sur les véritables causes de son décès
Un médecin légiste britannique a enquêté sur les circonstances du décès de Lady Diana. Il livre ses analyses dans un livre.

Qu’est-il vraiment arrivé à Lady Diana en août 1997 dans le tunnel du pont de l’Alma à Paris ?  Le livre Unnatural Causes, du docteur Richard Shepherd permet de mieux comprendre ce qui lui est arrivée ce jour-là et pourquoi elle est vraiment morte.

Lady Diana et la ceinture de sécurité

Le nom de Richard Sheperd ne vous dira sans doute rien, mais il avait été appelé par la police britannique en 2004. Son rôle ? Enquêter à nouveau sur les circonstances du drame.

Des extraits de son livre, publiés par le Daily Mail, permettent de restituer le contexte. Il insiste notamment sur le fait que Lady Diana a été jugée stable dans un premier temps à bord de l’ambulance. Au début, seulement quelques fractures et une petite blessure à la poitrine sont diagnostiquées. C’est une plaie dans une veine de son poumon gauche qui va lui être fatale. Dans l’ambulance, Lady Diana fait un arrêt cardiaque et meurt finalement à l’hôpital. Un scénario surprenant pour le légiste.

Sa blessure est si rare que je n’en ai jamais vu d’autre durant toute ma carrière. C’était une très petite blessure, au mauvais endroit. La mort de Diana est un exemple classique du « si seulement » que l’on se dit quand quelqu’un meurt. Si seulement elle avait heurté le siège de devant différemment, si seulement elle avait été projetée plus lentement, si seulement elle avait été mise dans l’ambulance plus rapidement..

Selon lui, en portant sa ceinture de sécurité, Lady Diana aurait survécu à l’accident.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :
Soyez le premier à commenter !

Chante comme si personne ne t'entendait !