La princesse Eugénie contrainte de quitter le palais de Kensington à cause du prince Andrew ?

La princesse Eugénie contrainte de quitter le palais de Kensington à cause du prince Andrew ?
La princesse Eugénie serait-elle déjà en train de payer les conséquences de la destitution de son père, le prince Andrew ? La jeune femme pourrait être contrainte de quitter le palais de Kensington !

La princesse Eugénie et son mari, Jack Brooksbank, vivent ensemble dans l’enceinte du palais de Kensington depuis leur mariage en octobre 2018. Cependant, ils pourraient se retrouver contraints de déménager prochainement. Explications.

Le 20 novembre dernier, le prince Andrew a été démis de ses fonctions royales par la reine Elizabeth II. Le duc d’York est accusé d’agressions sexuelles sur mineures et sa récente interview à la BBC n’a fait qu’aggraver les choses. Si le fils préféré de la souveraine se retire de la vie publique, cela pourrait bien avoir des conséquences pour ses filles.

Un train de vie différent pour les princesses Eugénie et Béatrice ?

En effet, le prince Andrew subventionnait depuis longtemps les modes de vie de ses deux filles. Selon le Mail Online, la princesse Béatrice vit dans un appartement du palais Saint-James, aux dépens des contribuables. Quant à la princesse Eugénie et son mari, ils résident à Ivy Cottage. Il s’agit d’une maison de trois chambres située dans l’enceinte du palais de Kensington. Cette maison est louée à un « taux commercial » estimé à environ 182 000 £ par an, soit environ 213 135 euros. Or, c’est le prince Andrew qui couvrait son coût ! Mais ce dernier pourra-t-il continuer à financer les appartements de ses filles ?

Selon le site officiel du duc d’York, le prince continuera de « soutenir financièrement ses deux filles grâce à ses revenus privés« . Cependant, son soutien aux princesses Eugénie et à Béatrice pourrait diminuer.

En travaillant, le prince Andrew recevait une allocation de subsistance de la reine. Démis de ses fonctions royales, il percevra un salaire moindre.

La famille royale souhaiterait soutenir les deux princesses afin de ne pas les « obliger à payer pour les péchés de leur père. » De plus, elles continueront toutes les deux à assumer un nombre limité de tâches royales.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article : ,