Kate Middleton : Le prince George menacé par l’État islamique

Kate Middleton : Le prince George menacé par l’État islamique
Vent de panique au palais de Kensington. Un sympathisant de L’État Islamique aurait encouragé l'organisation terroriste à s'en prendre au prince George.

Les nouvelles ne sont pas rassurantes. Selon The Guardian, le prince George, tout juste âgé de 4 ans, aurait été la cible de l’État Islamique.

Des messages de propagande

La nouvelle a été confirmée par les autorités britanniques. Après avoir longtemps nié les faits, ce jeudi 31 mai, Husnain Rashid, professeur dans une mosquée, aurait avoué avoir encouragé les membres de l’organisation terroriste à s’en prendre au jeune prince.

Dans ce même but, l’homme de 32 ans aurait délivré près de 300.000 messages en ligne l’année dernière. Parmi eux, une photo de l’école londonienne avec la silhouette de deux djihadistes et la légende :

Même la famille royale ne sera pas épargnée. L’école commence tôt.

Dans un autre message, l’homme originaire de Nelson, en Angleterre écrivait : 

Quand la guerre arrive avec le bruit des balles, on tombe dans l’incrédulité, désireux de représailles.

Une sentence imminente

Arrêté en novembre 2017, Husnain Rashid fait d’ores et déjà l’objet de trois chefs d’accusation pour préméditation d’actes terroristes et incitation au terrorisme. Le détenu avait également avoué avoir empoisonné des fruits dans des supermarchés. Comme si cela ne suffisait pas, il est en plus accusé d’avoir encouragé ses élèves à utiliser des armes. Sa sentence sera prononcée le 28 juin prochain. Il risque la prison à perpétuité.

Selon nos confrère de Closer, Sarah Burnett-Moore, une Anglaise de 54 ans aurait dénoncé à Telegraph un manque de sécurité au sein de l’école de Battersea qui accueille quotidiennement le Prince George :

Je vis à seulement 200 mètres de cette école et je m’inquiète, ainsi que de nombreux voisins, de la sécurité, d’autant plus que la présence du prince George fait de ce quartier une cible pour les attaques.

Pourtant en septembre dernier, les mesures de sécurité de St Thomas’s Battersea avaient déjà été revues suite à l’arrestation d’une fan de la famille royale. Avec une facilité étonnante, elle s’était introduite dans l’école du prince George.

 

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :
Soyez le premier à commenter !

Chante comme si personne ne t'entendait !