Véronique Sanson fataliste face à son cancer : « Si vous devez mourir, vous mourez »

Véronique Sanson fataliste face à son cancer : « Si vous devez mourir, vous mourez »
Véronique Sanson, atteinte d’un cancer des amygdales depuis l’année dernière, est enfin remontée sur scène il y a quelques jours. Une délivrance pour la chanteuse pour qui « la guérison est lente »…

En novembre dernier, Véronique Sanson était contrainte d’annuler une série de concerts en raison de son état de santé. En effet, durant l’été 2018, les médecins lui ont détecté un cancer des amygdales.

Rassurez-vous, les traitements se sont bien passés, et les pronostics médicaux sont au beau fixe mais il me faut encore quelques semaines de repos.

Confiait alors la chanteuse de 69 ans sur son compte officiel Facebook.

Pour Paris Match, en tout début d’année 2019, elle révélait sa plus grande crainte : perdre sa voix.

Ce n’est pas très rigolo, car j’ai peur pour ma voix. Encore maintenant. (…) Les cordes vocales sont intactes, mais tout ce qu’il y a autour a été beaucoup touché.

Et elle regrettait encore d’avoir fait faux bon à ses fans.

Je n’ai pas réagi tout de suite car je me croyais invincible. Hélas. J’ai été obligée d’annuler mes concerts d’automne, moi qui n’ai jamais failli à mon public, même avec une rage de dents, des poignets cassés ou 40 de fièvre. Parfois les vrais fans font plus de 100 kilomètres pour venir me voir…

Véronique Sanson va bien mais « la guérison est lente »

Le 3 avril dernier, Véronique Sanson est finalement remontée sur scène. Rien ne pouvait lui faire plus plaisir.

Mais ces quelques mois de repos lui ont été nécessaires. Aujourd’hui, l’artiste est en rémission. Interviewée par Télé Magazine, elle a donné des nouvelles rassurantes sur son état de santé même si tout n’est pas facile.

Je vais bien. La guérison est lente. La fatigue est là. Et il y a des effets secondaires dus aux traitements.

En découvrant qu’elle était atteinte d’un cancer, Véronique Sanson a eu des moments de doute. Néanmoins, elle s’est efforcée de ne pas se plaindre et de toujours croire en sa guérison.

Quand vous avez ce genre de maladie, et même si vous êtes une battante, si vous devez mourir, vous mourez. Pour guérir, il faut faire exactement ce qu’on vous dit de faire. Il faut s’accrocher, ne pas s’apitoyer sur son sort. Ne pas se dire : « Pauvre moi » !

Les résultats sont là !

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :
Soyez le premier à commenter !

Chante comme si personne ne t'entendait !