Mort d’Emiliano Sala : Un ancien commandant de bord Air France accable le pilote

Mort d’Emiliano Sala : Un ancien commandant de bord Air France accable le pilote
Depuis la mort d'Emiliano Sala, de nombreux témoignagnes accablent le pilote de l'avion dans lequel le joueur est monté. Selon un ancien commandant de bord Air, le pilote de l'engin "a fait tout l'inverse de ce qu'il aurait fallu faire".

Le 21 janvier dernier, le monde du football apprenait une triste nouvelle. Emiliano Sala, joueur argentin, disparaissait tragiquement dans un accident d’avion. Ce n’est que le 7 février que le corps du footballeur est remonté à la surface. Depuis, de nombreuses questions restent sans réponse, notamment sur le comportement du pilote de l’engin. En effet, une fois monté à bord de l’avion, Emiliano Sala envoie un message vocal à ses amis : il a « l’impression que l’avion va tomber en morceaux » et explique sur le ton de la plaisanterie « avoir peur de ne jamais arriver ». Depuis, les circonstances de l’accident restent encore floues.

Or, dans un documentaire diffusé mercredi 22 mai sur La Chaîne L’Équipe, François Garçon, un ancien commandant de bord Air France, a expliqué qu’Emiliano Sala n’aurait jamais dû monter à bord de l’avion qui devait le conduire de Nantes à Cardiff, le 21 janvier dernier.

On apprend ainsi que le pilote David Ibbotson, 59 ans, – dont le corps n’a toujours pas été retrouvé – n’était pas habilité à voler de nuit : il était daltonien. François Garçon met également en cause ses compétences :

Cela aurait été un gros coup de chance [que l’avion arrive à son terme]

Explique-t-il avant d’ajouter :

La trajectoire de l’avion montre clairement une volonté de sortir de nuages qui sont rencontrés au cours du vol. Une fois que le pilote a pénétré à l’intérieur, il essaye d’en sortir (…) Le souci, c’est qu’il n’a rien vu avant, il ne connaît pas la situation, il ne sait donc pas comment les éviter. Il va donc essayer quelque chose : un virage à droite, un virage à gauche, une descente… Dans ce cas-là, c’est tout l’inverse de ce qu’il aurait fallu faire. Une personne de bon sens ne peut pas comprendre qu’un tel vol ait eu lieu.

Un témoignage accablant, qui remet une nouvelle fois en cause le rôle du pilote.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :
Soyez le premier à commenter !

Chante comme si personne ne t'entendait !