Quand Nicolas Sarkozy reprend sèchement une journaliste… pour une raison saugrenue !

Quand Nicolas Sarkozy reprend sèchement une journaliste… pour une raison saugrenue !
Nicolas Sarkozy tient à son ancien titre de président de la République. Il vient de le faire comprendre à une journaliste de "Quotidien".

« Monsieur Sarkozy », très peu pour lui ! L’ancien chef de l’Etat français tient à ce qu’on l’appelle « Monsieur le président Sarkozy » et il vient de le faire comprendre à Salhia Brakhlia, journaliste de Quotidien.

C’est peut être un détail pour vous mais pour Nicolas Sarkozy ça veut dire beaucoup !

En effet, alors que celle-ci souhaitait interroger le mari de Carla Bruni face caméra lors de son déplacement en Haute-Savoie, il l’a immédiatement remise à sa place, comme le dévoile la vidéo partagée par l’émission de Yann Barthès.

Très vite, l’ancien président de la République fait mine de ne pas comprendre, refusant de répondre à la question posée. Car selon lui, la journaliste n’y a pas mis les formes… Et l’attachée de presse de ce dernier de l’inviter à l’appeler « Monsieur le président ».

Aucune règle ou loi n’oblige évidemment les journalistes à donner du «Président» à un ancien président lors d’une interview. En revanche, les anciens présidents conservent bien ce titre à vie, de même que les avantages financiers et matériels réservés qui vont avec

Précisent nos confrères de Libération.

Mais pour avoir droit à une réponse de Monsieur le président Sarkozy, la journaliste s’est finalement pliée à ses volontés… pour le moins narcissiques.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :
Emission(s) liés à cet article :
Hashtag(s) liés à cet article :
Soyez le premier à commenter !

Chante comme si personne ne t'entendait !