Julie Gayet (Soupçons) évoque son premier amour : « c’était un Anglais »

Julie Gayet (Soupçons) évoque son premier amour : « c’était un Anglais »
Dans "Soupçons", la nouvelle série évènement de France 3, Julie Gayet a du renouer avec son premier amour. Un rôle qui lui a rappelé son expérience personnelle.

Ce mardi 27 août, France 3 a diffusé sa nouvelle mini-série : Soupçons. Dans ce thriller sur fond d’histoire d’amour, Julie Gayet interprète le personnage de Victoire, une institutrice divisée entre son mari et le retour de son premier amour, Florent. Mais les amants, qui ont décidé de quitter leurs conjoints respectifs pour enfin vivre leur amour, sont contraints de faire marche arrière lorsque la femme de Florent disparaît mystérieusement.

« Je suis quelqu’un fidèle. De très fidèle même »

Un rôle qui a immédiatement séduit Julie Gayet et pour lequel elle a dû puiser dans son expérience personnelle. Pour cela, la compagne de François Hollande s’est souvenue de ses amours de jeunesse.

Le premier amour, c’est ce qui nous fabrique. Il y a là un rapport à la relation, à la frustration, à la confiance, à la trahison. Dans la série, la question de savoir pourquoi les liens avec Florent ont été rompus et pourquoi Victoire a continué de l’aimer longtemps était importante. Cela raconte des choses sur le couple.

explique-t-elle au Parisien.

J’ai eu la chance d’avoir une belle première histoire d’amour avec un Anglais. C’est ce qui nous fabrique toute une vie. On voit bien que c’est fondateur dans la série. C’est le rapport à la relation, à la confiance en soi, à la trahison

A-t-elle confié à nos confrères de Paris Match avant d’ajouter :

Même si je suis allée chercher des choses personnelles, Victoire ce n’est pas moi. Je n’ai jamais été tiraillée entre deux hommes. Je suis quelqu’un fidèle. De très fidèle même.

Une cette petite phrase qui risque de faire bondir François Hollande…

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :
Soyez le premier à commenter !

Chante comme si personne ne t'entendait !