Brigitte et Emmanuel Macron au ski : la vérité sur leur séjour

Brigitte et Emmanuel Macron au ski : la vérité sur leur séjour
Sous le feu des critiques pour avoir effectué un séjour au ski alors que la France subit de violentes manifestations, Emmanuel Macron a pu compter sur le soutien de son épouse Brigitte, qui a donné les raisons de cette escapade. Or, la vérité serait toute autre.

Alors que les gilets jaunes manifestaient pour la 18ème fois partout en France, Emmanuel Macron rejoignait son épouse Brigitte Macron à la station de La Mongie, dans les Hautes-Pyrénées. Un séjour au ski qui a valu au Président de la République d’être sous le feu des critiques. Emmanuel Macron n’avait d’ailleurs eu d’autre choix que d’écourter son séjour le 16 mars dernier en raison de la violence des manifestations qui paralysaient la France.

Emmanuel Macron bel et bien à l’initiative de ce voyage

Très critiqué sur ses vacances, le chef de l’Etat avait été défendu par son épouse, Brigitte. La première Dame avait alors expliqué à nos confrères d’Europe 1 que c’était elle qui avait « préparé une escapade ». Avant d’ajouter :

On n’a modifié aucun rendez-vous, mais personne n’oublie ce qui s’est passé, on a tout ça dans la tête.

Cependant, la vérité serait toute autre… En effet, selon Le Parisien, c’est bel et bien Emmanuel Macron qui était à l’initiative de ce voyage. Malgré la réticence de ses conseillers, le chef d’état aurait déclaré : « ce n’est pas parce que je suis président que je ne vais plus voir ma famille ». Selon le quotidien, le chef de l’Etat et son épouse se seraient recueilli sur la tombe de la grand-mère d’Emmanuel Macron de qui il était très proche.

Concernant les critiques sur ses vacances supposément luxueuses, une source a révélé à nos confrères que le président de la République n’est pas allé dans une station chic, comme Megève : « Il va chez lui, à la Mongie, où il loue un petit appartement. Même pas un cinq étoiles, il n’y en a pas. » Avant d’ajouter que le logement qui était composé d’« une chambre, un bureau, une kitchenette, des meubles Ikea » n’avait « rien d’ostentatoire ». Un séjour à leur charge durant lequel le couple présidentiel se serait restauré dans un établissement des plus modestes « où la raclette est à 12,50 euros ». Voilà qui est plus clair !

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article : ,
Soyez le premier à commenter !

Chante comme si personne ne t'entendait !