Benoît Hamon : un porte-parole de son parti accusé d’agression sexuelle

Benoît Hamon : un porte-parole de son parti accusé d’agression sexuelle
Le porte-parole de Benoît Hamon a été suspendu presque automatiquement après le dépôt de la plainte.

Benoît Hamon n’avait sans doute pas besoin d’une telle affaire à quelques semaines des élections européennes. Son parti est dans la tourmente après une accusation d’agression sexuelle contre Mehdi Ouraoui, son porte-parole.

Benoît Hamon agit immédiatement

Vendredi 22 mars, l’affaire est tombée comme un coup de tonnerre. Mehdi Ouraoui, le porte-parole de « Génération. s » est ciblé par une plainte pour agression sexuelle. L’homme était un ancien membre du Parti Socialiste comme Benoît Hamon. Alors qu’il devait être candidat sur la liste du parti pour les élections européennes, il a été immédiatement « suspendu de ses responsabilités ». Une sanction qui l’interdira de se présenter.

Générations. s respecte d’une part la présomption d’innocence mais toute personne faisant l’objet d’une plainte pour harcèlement et/ou agression sexuelle est immédiatement suspendue de ses responsabilités et de toute représentation du mouvement le temps de l’enquête

explique le parti de Benoît Hamon selon Closer. Mehdi Ouraoui aurait lui appris la plainte avec stupéfaction. La victime supposée ne serait pas liée au parti politique. L’accusé a aussi réagi directement dans un communiqué.

Par principe d’éthique personnelle, et parce que Génération.s doit être exemplaire en la matière, je me mets évidemment en congé de toute représentation du mouvement avec effet immédiat et tout le temps que l’enquête exigera.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :
Soyez le premier à commenter !

Chante comme si personne ne t'entendait !