Loana : Son ex Phil Storm évoque sa « grave maladie du coeur »

Loana : Son ex Phil Storm évoque sa « grave maladie du coeur »
Après sa rupture très médiatisée avec Loana, Phil Storm refait parler de lui, mais pour une autre raison. Malheureusement, les nouvelles autour de son état de santé sont préoccupantes.

Leur fausse histoire d’amour a fait couler beaucoup d’encre.  En septembre 2017,  Loana annonçait sa rupture avec  Phil Storm. Les deux « ex » semblaient toutefois en bons termes… Mais c’était avant que le mannequin ne révèle la vérité sur leur couple. En effet, celui-ci confiait quelques mois plus tard, sur les réseaux sociaux, que leur relation avait été montée de toutes pièces :

Tu sais que je suis gay depuis le début. Et que tout est inventé. Tu es même venu à la maison avec mon mari.

« Je mène depuis plusieurs mois un combat difficile contre la maladie »

Aujourd’hui, Phil Storm refait parler de lui, mais pour une bien triste raison. L’ex de Loana a évoqué ses problèmes de santé sur Instagram où il a expliqué qu’il devait se faire opérer. Le mannequin, qui a été victime d’un AVC l’année dernière, a ainsi confié :

Il est temps pour moi de sortir du silence.

Et d’expliquer :

Je mène depuis plusieurs mois un combat difficile contre la maladie. Cette maladie rare est nommée Brugada. C’est une grave maladie du coeur. Je suis donc passé ces derniers mois par de nombreuses hospitalisations, j’ai traversé de terribles épreuves comme plusieurs comas suite à des hypoxies cérébrales mais aussi et surtout un arrêt cardiaque nécessitant des chocs qui ont pu me réanimer et surtout permis de déceler cette maladie après coup. Je vais donc être opéré du coeur dans les jours qui viennent pour réparer les différents dommages causés par les conséquences de cette maladie et un défibrillateur sera implanté dans ma poitrine pour permettre à mon coeur de continuer à battre en cas de fibrillation.

Phil Storm précise :

Dès demain, je serai également assisté plusieurs heures par jour par un appareil qui aidera mon coeur à oxygéner mes organes puisque mon coeur ne le peux plus à lui seul. Cette maladie est une fatalité certes mais je l’accepte. Si je tiens jusqu’à l’opération, alors j’aurai la chance de continuer à vivre. Prenez soin de vous, et n’oubliez pas qu’ici ou là-bas, je veille. Le combat continue et je vous aime.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :
Soyez le premier à commenter !

Chante comme si personne ne t'entendait !