Liam Neeson : « Choquée », la journaliste revient sur son interview polémique avec l’acteur

×
Liam Neeson a provoqué un énorme scandale en racontant que dans un accès de fureur censé apaiser son désir de vengeance, il a voulu tuer un homme noir il y a quarante ans. La journaliste qui a recueilli ce témoignage se dit "choquée" par ces déclarations.

Les récentes déclarations de Liam Neeson ont fait l’effet d’une bombe sur les réseaux sociaux et dans les médias. En pleine promotion du long-métrage Sang froid, le comédien de 66 ans a évoqué son désir de vengeance en toute sincérité. Il y a une quarantaine d’années, la star de Taken a vu l’une de ses amies être victime de viol. Pendant une semaine, l’acteur a arpenté les rues pour se venger, espérant croiser « un bâtard noir » pour le tuer à l’aide d’une matraque.

Au cours cet entretien accordé à The Independent, l’acteur a fait part de ses regrets, déclarant notamment :

C’était horrible, horrible, quand j’y repense, et je ne l’ai jamais dit à personne. Et je suis en train de le dire à une journaliste… La vengeance ne mène qu’à plus de vengeance, à plus de meurtres.

Face à la polémique qui ne cesse d’enfler, la journaliste Clemence Michallon est sortie de son silence. Alors qu’elle s’attendait à réaliser une interview « légère » avec l’acteur, elle a logiquement été « choquée » par ses propos.

Liam Neeson se défend d’être raciste

Interrogée par Good Morning Britain, Clemence Michallon explique avoir pris ses précautions avant de publier l’article, comme le révèle la vidéo ci-dessus. La journaliste, citée par nos confrères de 20 Minutes, a en effet expliqué à Piers Morgan et Susanna Reid :

Nous en avons beaucoup parlé avec mes rédacteurs en chef. Quand vous réécoutez la bande, ce que j’ai fait de nombreuses fois, vous sentez que ce n’est pas une phrase lancée comme ça par hasard. Il a décidé de raconter cette histoire qui le travaillait depuis apparemment longtemps. Il n’était pas question d’alléger ses propos, ce n’est pas pour cela qu’on est là.

De son côté, Liam Neeson est revenu sur ses déclarations polémiques sur le plateau de Good Morning America. L’acteur a déclaré à propos des raisons qui l’ont conduit à raconter son anecdote :

La journaliste me demandait comment j’étais entré dans mon rôle et je me suis souvenu d’un incident survenu il y a 40 ans lorsqu’une de mes très proches amies a été brutalement violée. […] Je ne suis pas raciste.

Évoquant « un besoin primal » de vengeance, le comédien a alors ajouté :

Si ça avait été un Britannique, un Écossais, un Lituanien, j’aurais réagi de la même façon. J’essayais de défendre mon amie d’une façon terriblement archaïque et arriérée. […] Ma réaction m’a choqué et m’a blessé. […] J’ai cherché de l’aide, je suis allé voir un prêtre et j’ai fini par marcher, deux heures par jour, pour me laver de ce sentiment.

Pour le moment, il n’est pas sûr que ces explications suffiront à apaiser la colère médiatique et des réseaux sociaux à l’égard de Liam Neeson.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :
Soyez le premier à commenter !

Chante comme si personne ne t'entendait !