Karine Le Marchand fatiguée qu’on la fasse passer pour « une femme légère » : Sa mise au point

Karine Le Marchand fatiguée qu’on la fasse passer pour « une femme légère » : Sa mise au point
C'est un message particulièrement sérieux et engagé que Karine Le Marchand a tenu à faire passer sur Instagram, contre ceux qui la font passer peu à peu pour "une femme légère". Explications.

Réputée pour son sens de l’humour, Karine Le Marchand n’est jamais la dernière quand il s’agit de faire une petite blague. L’animatrice de M6 partage régulièrement des anecdotes de tout genre avec ses abonnés sur Instagram. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle n’hésite pas à plaisanter de tout. Mais aujourd’hui, c’est un message beaucoup plus sérieux qu’elle vient de partager sur son compte Instagram.

Si elle assume son humour grivois, l’animatrice de L’amour est dans le pré regrette toutefois que la presse la fasse passer peu à peu pour « une femme légère« .

Et d’expliquer :

Pourtant régulièrement, des articles internet reprennent mes sorties, et insinuent peu à peu que je suis une femme à la sexualité débridée. Jamais ces articles ne reprennent les « saillies » de mes collègues sur la prostitution, la masturbation, la sodomie, etc…Pourquoi? Je suis féministe (inclusive), et je me battrai toujours pour que la liberté que les femmes ont acquis, perdure.

Karine Le Marchand continue :

Faire passer une femme de 50 ans pour une femme légère (et donc dénuée de profondeur), parce qu’elle parle sans tabou du plaisir féminin, c’est laisser croire que c’est « hors norme ». Et c’est faire le jeu de ceux qui depuis la nuit des temps, frappent, mutilent le clitoris, traitent les femmes de salope dans la rue…

« Ma vie sexuelle est loin d’être débridée »

L’animatrice M6 a également tenu à faire passer un message « aux jeunes filles » pour qu’elles « puissent regarder leur sexe sans se dire que c’est sale, ou qu’elles sont malades ».

Et d’ajouter :

Je veux que ma fille et toutes les jeunes filles du monde puissent exiger une relation sexuelle où leur plaisir est pris en compte, où l’échange et la tendresse font partie de leur intimité.

Pour finir, Karine Le Marchand a tenu à adresser un message « aux pseudos journalistes d’internet » afin qu’ils cessent de relayer leurs « titres choquants » et « des mots qui ne sont jamais vulgaires ».

Et de conclure :

Ma vie sexuelle est loin d’être débridée, l’épanouissement est déjà un but.

Une mise au point qui a été applaudie par de nombreux internautes.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :
Soyez le premier à commenter !

Chante comme si personne ne t'entendait !