Jean-Louis Murat dézingue le groupe PNL sans ménagement

Jean-Louis Murat dézingue le groupe PNL sans ménagement
Lors d'une récente interview accordée aux Inrocks, Jean-Louis Murat s'en est donné à coeur joie sur certains artistes. Pour le chanteur, la mort de Johnny Hallyday a notamment été "un soulagement", tandis que le groupe PNL est "une vaste et funeste blague" à ses yeux...

À l’occasion de la sortie de son nouvel album intitulé Innamorato, Jean-Louis Murat a accordé un entretien aux Inrocks. Dans ce dernier, le chanteur de 67 ans n’a pas mâché ses mots en évoquant ses préférences musicales.

L’interprète d’Au Mont Sans-Souci a en effet violemment taclé certains de ses confrères. Après avoir expliqué qu’il apprécie le rap, Jean-Louis Murat s’en est notamment pris au groupe PNL, qui a récemment enflammé la toile avec la sortie de l’album Deux Frères.

Jean-Louis Murat détruit Johnny Hallyday

Pour Jean-Louis Murat, les nombreux succès qu’a connus Johnny Hallyday sont inversement proportionnels à son talent. À propos du rocker décédé le 5 décembre 2017, le chanteur a en effet assuré aux Inrocks :

A cause de la popularité de chanteurs minables et ringards comme Johnny Hallyday, c’est comme si on avait cultivé l’abrutissement en étendard national. Pourtant, le jour de sa mort, ce fut un soulagement. Comme un 6 juin 1944 de la musique. A cause de lui, nous sommes passés pour des toquards pendant cinquante ans.

Pour le chanteur, les rappeurs de PNL ont « le QI d’une fourchette »

Après avoir livré son ressenti en toute sincérité sur l’idole des jeunes, Jean-Louis Murat en a remis une couche en s’attaquant au groupe PNL, qui cartonne dans le monde entier. Avant de descendre Ademo et N.O.S., l’auteur-compositeur-interprète a tenu à préciser qu’il apprécie le rap. Il est notamment friand d’artistes comme Kendrick Lamar et Frank Ocean. En revanche, les morceaux des deux frères originaires de Corbeil-Essonnes ne sont pas vraiment à son goût. L’interprète de Regrets a déclaré à leur sujet :

PNL est au rap français ce que Richard Anthony était à Bob Dylan. Autrement dit, une vaste et funeste blague.

Jean-Louis Murat a ensuite ajouté :

Les médias ne devraient même pas les prendre au sérieux. [Ce sont des] petits Macron qui essaient de faire du pognon en ayant le QI d’une fourchette ! PNL, c’est du niveau du club Dorothée. Même la Bande à Basile c’était mieux.

D’après le chanteur, la musique est devenue « une activité artistique où l’on peut réussir sans talent ». Jean-Louis Murat estime même que le succès d’un groupe comme PNL est truqué :

Et je ne te parle même pas des fermes à clics en Afrique ou en Asie sur lesquelles repose le succès artificiel de PNL pour exploser le nombre de streams ou de vues sur YouTube. Non, mais quel pays misérable la France est-elle devenue !

Ambiance…

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article : ,
Soyez le premier à commenter !

Chante comme si personne ne t'entendait !