Christine Angot : Victime d’antisémitisme, elle porte plainte !

Christine Angot : Victime d’antisémitisme, elle porte plainte !
Des tags antisémites visant la chroniqueuse Christine Angot ont été découverts lors d’un festival. Elle a décidé de porter plainte.

C’est lors du festival Les Emancipées dans la ville de Vannes que Christine Angot a été visée par des tags antisémites. La chroniqueuse d’On n’est pas couché était conviée à l’évènement le 23 mars dernier.

Le Télégramme a révélé que les tags en question ont été retrouvés sur un mur et aux alentours du Palais des arts. Les habitants de Vannes pouvaient ainsi lire des atrocités  comme « Christine Angot à balafrer »; ou encore « Tous ensemble le 23 mars pour lyncher Christine Angot », le tout accompagné d’une croix gammée.

L’EPCC Scènes du golfe, qui organise le festival, et le maire de Vannes ont donc déposé plainte comme a pu l’annoncer l’avocat de Christine Angot à l’AFP. Une troisième plainte vient s’ajouter à la liste pour « injures à caractère racial et menaces aggravées ».

Christine Angot s’exprime sur Twitter

C’est sur son compte Twitter que la chroniqueuse et auteure était revenue sur cet incident le 23 mars dernier.

Je vous remercie tous pour votre soutien… L’antisémitisme et le racisme n’ont pas leur place dans notre pays. Il faut que ça cesse…

Ces mots étaient alors accompagnés de l’image d’un des tags en question dont on vous laisse découvrir le contenu.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :
Soyez le premier à commenter !

Chante comme si personne ne t'entendait !