Booba : Et maintenant le rappeur s’en prend à… Michel Sardou !

Booba : Et maintenant le rappeur s’en prend à… Michel Sardou !
Voir le diaporama
2 Photos
Booba : Et maintenant le rappeur s’en prend à… Michel Sardou !
Booba : Et maintenant le rappeur s’en prend à… Michel Sardou !
Booba : Et maintenant le rappeur s’en prend à… Michel Sardou !

Booba : Et maintenant le rappeur s’en prend à… Michel Sardou !
Booba : Et maintenant le rappeur s’en prend à… Michel Sardou !
Booba : Et maintenant le rappeur s’en prend à… Michel Sardou !

Booba a encore frappé sur les réseaux sociaux où il n'a pas hésité à se payer un célèbre chanteur. En effet, Michel Sardou est cette fois-ci dans sa ligne de mire. On vous explique tout !

La liste des artistes qui sont dans le collimateur de Booba ne cesse de s’allonger. Et cette fois-ci, c’est un chanteur plutôt inattendu qui s’est attiré les foudres du rappeur. En effet, le duc de Boulogne s’en est pris sur les réseaux sociaux… à Michel Sardou !

Mais qu’a-t-il bien donc pu se passer pour que Bobba se paie ainsi l’interprète de Je vais t’aimer  ? Le rappeur n’a tout simplement pas apprécié les propos du chanteur sur le rap.

Invité de sur le plateau du 20h30 le dimanche, sur France 2, le 8 septembre 2019, Michel Sardou a ainsi déclaré :

Ce que j’aime dans le rap, c’est le système rythmique, c’est formidable. Mais je n’aime pas le rap violent.

Booba réplique !

Visiblement, le duc de Boulogne s’est senti visé puisqu’il n’a pas tardé à répliquer. En revanche, le rappeur a été beaucoup moins virulent qu’à l’accoutumée. En effet, Booba s’est contenté de partager en story Instagram, les paroles de Je suis pour. Une chanson qui figure dans l’album La Vieille, paru en 1976, et dans laquelle Michel Sardou se met dans la peau d’un père de famille qui réclame vengeance et justice pour son fils assassiné.

Un piqûre de rappel donc pour l’artiste qui a échappé à une invitation à un combat en octogone !

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article : ,
Soyez le premier à commenter !

Chante comme si personne ne t'entendait !