Anne-Elisabeth Blateau (Scènes de ménages) : Poursuivie pour violences, la comédienne sort du silence

Anne-Elisabeth Blateau (Scènes de ménages) : Poursuivie pour violences, la comédienne sort du silence
Il y a quelques jours, Anne-Elisabeth Blateau, l'une des stars de la série "Scènes de ménages", était placée en garde à vue pour violences. Une affaire qui est loin d'être terminée... et sur laquelle la comédienne s'explique pour la première fois.

L’affaire a fait grand bruit. Nos confrères de Closer ont été les premiers à rapporter les faits. Anne-Elisabeth Blateau, l’interprète de la pétillante Emma dans la série Scènes de ménages, diffusée sur M6, a été placée en garde à vue dans la nuit du jeudi 5 au vendredi 6 septembre.

Cette nuit-là, les pompiers interviennent au domicile parisien de la comédienne, situé dans le Marais, aux alentours de 4h30 du matin. Et pour cause : Anne-Elisabeth Blateau dit souffrir d’un traumatisme crânien. Les soldats du feu constatent rapidement que les blessures de l’actrice de Scènes de ménages sont sans gravité.

C’est alors que la situation dégénère. Ivre, la comédienne aurait tenté d’étrangler une femme pompier puis aurait insulté les agents de la brigade anti-criminalité, qu’elle aurait notamment qualifié de « sales nazis« . Sous le choc, la femme pompier décide de porter plainte.

Selon les informations du Parisien, Anne-Elisabeth Blateau est poursuivie pour « violences et outrages sur personnes chargées d’une mission de service public et violence à raison de l’orientation sexuelle« . Ainsi, la comédienne sera « convoquée prochainement devant le tribunal correctionnel de Paris ».

Anne-Elisabeth Blateau fait son mea culpa

Si elle ne s’était pas encore exprimée sur cette affaire, la star de Scènes de ménages est finalement sortie de son silence. C’est sur Instagram que l’actrice a tenu à présenter ses excuses et a fait part de sa honte pour son « attitude exécrable« .

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :
Soyez le premier à commenter !

Chante comme si personne ne t'entendait !