Zahia Dehar et la chirurgie esthétique : Ses confidences surprenantes

Zahia Dehar et la chirurgie esthétique : Ses confidences surprenantes
Zahia Dehar ne laisse personne indifférent. La jeune femme intrigue... tout comme son corps parfait qui affole régulièrement les internautes. Un corps retouché ? La demoiselle répond aux rumeurs... Et c'est surprenant !

Oublié le scandale qui l’a propulsée du jour au lendemain sous le feu des projecteurs. En 2010, alors escort-girl, Zahia Dehar se retrouvait en Une des magazines suite au scandale sexuel impliquant plusieurs joueurs de l’Equipe de France de Football. Elle a depuis fait une croix sur ce passé qu’elle assume totalement.

Passionnée de mode, elle a notamment créé sa propre collection de lingerie. La jeune femme a également posé pour les plus grands noms de la mode comme Karl Lagerfeld ou encore Jean-Paul Gaultier. Loin de s’arrêter en si bon chemin, Zahia Dehar vient de faire ses premiers pas de comédienne. La jeune femme sera prochainement à l’affiche du film Une fille facile, réalisé par Rebecca Zlotowski. Un long-métrage qui lui ouvre les portes du septième art… et pas seulement.

Grâce à ce premier rôle, elle a pu fouler les marches du Festival de Cannes où le film sera projeté pendant la Quinzaine des réalisateurs. Que de chemin parcouru donc pour la jeune femme dont les courbes affriolantes affolent les internautes. La demoiselle aime jouer les provocatrices sur Instagram où elle n’hésite pas à afficher son corps de rêve. Un corps refait ?

« Je ne me suis jamais fait opérer ! »

En effet, nombreux sont ceux qui l’accusent d’avoir eu recours à la chirurgie esthétique. Interrogée par nos confrères du Parisien, Zahia Dehar a tenu à faire taire les mauvaises langues :

Je vous dirais qu’il n’y a eu aucune chirurgie esthétique.

Et d’ajouter :

Je ne me suis jamais fait opérer ! Depuis que j’ai 16 ans, même avant d’essayer les injections, tout le monde croyait que j’avais fait de la chirurgie esthétique.

Voilà qui a le mérite d’être clair !

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :
Soyez le premier à commenter !

Répondre

Votre adresse email n'est pas publique.