Robbie Williams se livre sur son combat contre la dépression

Robbie Williams se livre sur son combat contre la dépression
À l'occasion de la sortie de son album de Noël, Robbie Williams a accordé un entretien au magazine Paris Match et a fait quelques révélations sur son combat contre la dépression, un mal qui le ronge depuis des années.

Comme pour beaucoup d’artistes, la période de Noël est l’occasion pour les chanteurs de sortir un nouvel album spécial. Robbie William n’échappe pas à la règle puisque son dernier opus, The Christmas Present, sort ce vendredi 22 novembre dans les bacs. Interrogé par Paris Match le 21 novembre dernier, l’homme de 45 ans est revenu sur son combat contre la dépression, un trouble mental qui a failli avoir raison de lui auparavant. Selon lui, la dépression « est un combat permanent parce qu’il y a un terreau sous-jacent« .

Une progression fragile

Si sa carrière est au beau fixe et que sa vie de famille est en apparence idéale, Robbie Williams sait que ce bonheur ne tient qu’à un fil :

Si j’arrive à dormir normalement, à prendre soin de moi, tout va bien. Mais si je tombe sur une pilule, sur de la poudre ou sur de l’alcool, alors je sombre. J’avance un aimant qui m’attire vers l’autodestruction. L’important, c’est que je le sache. Mais ça va mieux

Réputé pour son penchant pour l’alcool et les drogues dures, le père de trois enfants déclarait en 2014 ne s’accorder désormais qu’un peu de cannabis de temps en temps.  C’est la naissance de sa première fille en 2012, Theodora Rose, qui a également fortement contribué à ce changement de mode de vie :

Depuis la naissance de Theo, je suis plus sérieux. La dernière fois que j’ai bu, c’était il y a treize ans, la dernière fois que j’étais sous l’effet du cannabis était il y a deux jours. Pas de grosse session drogue, juste une petite dose, purement pour se détendre.

De beaux progrès !

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :