John Fitzgerald Kennedy : sa liaison secrète avec l’une des actrices les plus célèbres au monde

John Fitzgerald Kennedy : sa liaison secrète avec l’une des actrices les plus célèbres au monde
L'aura séductrice de John Fitzgerald Kennedy continue de faire parler. La parution d'un énième ouvrage sur ce sujet révèle l'identité de l'une de ses plus prestigieuses conquêtes. Surprise garantie!

Presque soixante ans après son assassinat, les révélations sur John Fitzgerald Kennedy continuent d’affluer. En effet, coureur de jupons insatiable, sa femme Jackie a tenté de composer avec ce trait de personnalité plus que troublant. Aujourd’hui, nous vous proposons de découvrir les détails sur la relation qui unissait l’ancien président et une actrice de renommée internationale.

Un secret bien gardé

John Fitzgerald Kennedy a longtemps profité de son pouvoir pour attirer la gent féminine. En effet, son statut d’homme politique lui permettait d’inscrire les plus belles femmes du monde à son tableau de chasse.

L’histoire a gravé le nom de la divine Marilyn Monroe en lettres de feu. La divulgation de leur relation charnelle a totalement affolé les médias de l’époque et continue d’ailleurs d’alimenter les plus folles rumeurs.

Presque six décennies plus tard, le Daily Mail publie en exclusivité des extraits de la mise à jour de la biographie du couple Kennedy. Intitulé Jack and Jackie : Portrait of an American Marriage, le contenu a sidéré l’opinion.

Connue pour son regard de velours et ses nombreuses performances à l’écran, l’actrice Audrey Hepburn aurait succombé au charme de John Fitzgerald Kennedy. Et la réciproque était vraie.

Dès lors, on est en droit de se demander comment se fait-il que ce scoop soit resté sous silence pendant si longtemps ? Du reste, l’auteur suggère que le fait de passer entre les mailles du filet a décuplé la passion entre les deux amants.

« Elle est rentrée dans le bureau aussi gracieuse qu’un cygne »

Mais le passage le plus croustillant demeure le souvenir de l’une des secrétaires de John Fitzgerald Kennedy. Si elle situe ce dernier quelques temps après le seul Oscar d’Audrey Hepburn, elle décrit la scène comme si c’était hier.

Elle est rentrée dans le bureau aussi gracieuse qu’un cygne avec un parapluie rouge, tout le monde était impressionné par ce qu’elle dégageait.

De plus, l’assistante ne tarit pas d’éloges sur le trouble que la divine interprète de My Fair Lady a semé dans l’esprit de ceux qui ont eu la chance de côtoyer :

Elle était drôle, cultivée et extrêmement intelligente, plus Jackie que Jackie elle-même.

Enfin, ironie du sort, elle révèle que certaines actrices ont réussi à dire non aux avances de John Fitzgerald Kennedy. C’est notamment le cas de Sophia Loren !

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :