François Mitterrand : Ce gros défaut qui écorche un peu sa légende

François Mitterrand : Ce gros défaut qui écorche un peu sa légende
Président de la République pendant quatorze ans, François Mitterrand a laissé une empreinte indélébile dans le cœur des Français. Pourtant, loin des aléas politiques, au travers de quelques anecdotes, l'homme est décrit comme radin par des gens qui l'ont côtoyé.

Surnommé Tonton par une grande partie des Français, François Mitterrand avait une personnalité charismatique qui continue de fasciner. Agrémentés de quelques extraits exclusifs des Souvenirs Souvenirs de Catherine Nay, Le Point lève le voile sur un trait de caractère insoupçonnable de l’homme d’Etat.

Payez, on s’arrangera

Quand on a suivi le parcours d’une grande partie des dirigeants politiques français, on doit avoir des pensées plein la tête. C’est le cas de Catherine Nay qui publie ses mémoires ces jours-ci. Intitulé Souvenirs Souvenirs, il casse le mythe du politiquement correct.

Ainsi, témoin d’épisodes cocasses, la journaliste en profite pour dresser un portrait plutôt caustique de François Mitterand.

Des sous, Mitterrand n’en avait jamais sur lui, ce qui ne l’empêchait pas de convier généreusement maints familiers au restaurant. Ils devaient seulement savoir que l’addition serait pour eux

Puis de citer ironiquement cette phrase laconique de l’ancien secrétaire du Parti Socialiste :

Payez, on s’arrangera

Entre journalistes, on s’échange souvent des tuyaux et on partage des confidences lourdes de sens. Aussi, Michèle Cotta n’a pas pu s’empêcher de compléter les propos de Catherine Nay en ajoutant :

Il manquait toujours dix francs pour prendre un café ou vingt francs pour prendre un taxi

Ces comptes d’apothicaire révélés, on voit bien la stratégie de François Mitterand pour ne jamais débourser le moindre centime de sa poche. Du reste, une phrase semble résumer l’attitude pingre de l’ancien Président.

En effet, pour conclure son chapitre sur ce dernier, Catherine Nay rapporte les propos de l’ancienne épouse de André Rousselet. A l’époque, dirigeant d’une importante compagnie de taxis parisiens, il aurait déclaré :

Il m’a coûté un argent fou !

Des scandales, François Mitterand en a connu durant ses deux mandats. Sa santé, sa double vie et sa fille cachée lui ont causé du tort. Vingt-ans après sa mort, cela n’a diminué en rien l’amour que les Français continuent de lui porter.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :
Soyez le premier à commenter !

Répondre

Votre adresse email n'est pas publique.