Donald Trump : Ses loisirs coûtent très cher au contribuable américain

Donald Trump : Ses loisirs coûtent très cher au contribuable américain
Fan de golf, Donald Trump se prive rarement d'une petite partie dans les clubs les plus huppés d'outre-Atlantique. Et celui qui a financé de sa poche sa campagne présidentielle profiterait un peu trop de ses privilèges de président des États-Unis.

Très controversé depuis son élection, l’actuel président des États-Unis n’en finit pas de créer la polémique. Dernièrement, alors qu’il risque une éventuelle destitution, le montant des dépenses de Donald Trump en tant que chef d’état a été mis à jour et ne risque pas d’arranger les affaires  du chef d’Etat américain.

Comme l’a révélé la version US  du Huffington Post, le 45ème président des États-Unis a fait dépenser près de 118 millions d’euros à l’administration américaine.

Des caprices de star

En 2017, la fondation Judicial Watch a estimé à plus de 100 millions de dollars les frais de voyages de Donald Trump et de son entourage, depuis son élection. Un montant faramineux lorsque l’on sait que l’ancien président, Barack Obama, n’avait coûté « que 105,7 millions » d’euros à l’Amérique du nord, durant huit ans de présidence.

L’ex-président avait pour habitude de ne partir en vacances en famille que deux fois par an. Et concernant sa présence sur les greens, ce dernier n’y a passé que 88 jours contre 227 pour celui qui ne finira peut-être pas son mandat. Cependant, Barack Obama n’a jamais fait parler de lui pour faire passer ses séances en tant que notes de frais.

Visiblement dépassé par son statut de dirigeant de la première puissance mondiale, Donald Trump a pris l’habitude de régulièrement se réfugier dans l’une de ses nombreuses demeures, notamment celle de Palm Beach, en Floride, où il s’est exilé fiscalement.

Selon le tabloïd américain, chaque déplacement du septuagénaire coûterait près de trois millions de dollars. Une nouvelle information qui risque de mettre à mal la défense du politicien, qui devrait bientôt comparaître devant la justice.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :