Harcèlement : Sylvie Ortega Munos dénonce les menaces quotidiennes qu’elle subit

Harcèlement : Sylvie Ortega Munos dénonce les menaces quotidiennes qu’elle subit
Sylvie Ortega Munos est une femme blessée depuis la disparition de son mari de longue date, Ludovic Chancel. Son combat médiatique avec la chanteuse et mère de Ludovic Chancel, Sheila, a fait la une des médias.

Durant de nombreuses années, Sylvie Ortega Munos a accompagné son mari, Ludovic Chancel. Elle a soutenu l’homme qu’elle aimait dans ses périodes les plus sombres. Depuis son décès, elle vit un véritable calvaire.

Le cyber harcèlement est puni par la loi

Toute personne qui subit du harcèlement doit en parler, l’évoquer. Que l’on soit connu ou pas. La parole libère. Les sanctions contre les cyber-harceleurs ont été renforcées en 2014.  En effet, la loi n° 2018-703 du 3 août 2018 a modifié l’article 222-33-2-2 du code Pénal. Celui-ci stipule que « le fait de harceler une personne par des propos ou comportements répétés ayant pour objet ou pour effet une dégradation de ses conditions de vie se traduisant par une altération de sa santé physique ou mentale est puni d’un an d’emprisonnement et de 15 000 € d’amende lorsque ces faits ont causé une incapacité totale de travail inférieure ou égale à huit jours ou n’ont entraîné aucune incapacité de travail. »

Sylvie Ortega n’est pas la seule à subir les menaces d’internautes indélicats, mais elle ose en tout cas lever le voile. Pour certains internautes, les mots n’ont aucune valeur et les menaces proférées n’ont aucun impact sur leur vie. Pour ceux qui les reçoivent, les choses sont différentes. Personne ne mérite la haine gratuite. LA violence est omniprésente dans notre société, sur les réseaux sociaux, dans la vie professionnelle, etc… Mais comment ignorer les ignominies, les menaces de mort quotidiennes ?

 

Sylvie Ortega, elle, vit un enfer, sur les réseaux sociaux. Certains, par pure méchanceté, se permettent le droit d’utiliser son image de manière « abjecte ». D’ailleurs, certains profèrent des menaces de mort à l’encontre de sa famille, de ses enfants. Pire même, on l’empêche de travailler. En effet, le 31 mai dernier, Sylvie Ortega devait dédicacer son livre Entre Océan et Mer Noire, à la Librairie Albin Michel. Au vu des menaces sérieuses qu’elle reçoit depuis des mois, sa dédicace a dû être annulée par sécurité.

Le harcèlement tue

Courageuse, la compagne de Ludovic Chancel ne peut plus accepter ce bashing sur les réseaux sociaux. Pour ces raisons, elle va faire appel au procureur de la République et écrire au Président de la République pour que les auteurs soient punis à leur juste valeur.

N’oubliez pas, le harcèlement détruit, le harcèlement tue. Si vous subissez ou connaissez une personne qui subit du cyber-harcèlement, vous pouvez téléphoner à Net écoute, ligne mise en place par l’association Net attitude, en partenariat avec le ministère de l’Éducation nationale : au 0820 200 000, du lundi au vendredi, de 9 heures à 19 heures (appel gratuit, anonyme et confidentiel).

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article : ,