Gérard Depardieu n’a pas aimé de se faire griller à Pyongyang

Gérard Depardieu n’a pas aimé de se faire griller à Pyongyang
Gérard Depardieu a été surpris en Corée du Nord par un journaliste de l'AFP.

On connaît l’appétence de Gérard Depardieu pour les dictateurs. Très ami avec Vladimir Poutine, il pourrait bien s’être rapproché de Kim Jong-un, l’autocrate sud-coréen.

Refus de répondre aux questions

Il ne s’attendait sans doute pas à rencontrer des journalistes en Corée du Nord. Mais, l’acteur Gérard Depardieu s’est fait surprendre au bar du lobby de l’Hôtel international Yanggakdo. Il s’agit tout simplement du principal établissement pour touristes de Pyongyang. Une fois qu’il a été abordé, il a toutefois refusé de répondre aux journalistes, et semblait visiblement contrarié. Résultat, on ignore pourquoi il se trouve dans le pays dirigé d’une main de fer par Kim Jong-un.

On peut toutefois supposer qu’il s’agit des festivités qui seront organisées pour le 70e anniversaire du régime. En effet, l’indépendance du pays a été proclamée le 9 septembre 1948. A chaque fois, le régime fait de grandes fêtes particulièrement impressionnantes qui incluent notamment un défilé militaire.

Peut-être voulait-il simplement se changer les idées après s’être retrouvé dans une tourmente judiciaire ces derniers jours. Il a en effet été accusé de viols et d’agressions sexuelles par une jeune actrice. S’il cherche une prochaine destination pour les vacances, le Venezuela de Nicolas Maduro a sans doute le profil qu’il recherche…

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :