CopyComic : Gad Elmaleh reconnaît s’être inspiré de certains humoristes mais…

CopyComic : Gad Elmaleh reconnaît s’être inspiré de certains humoristes mais…
Face aux lecteurs du Parisien, Gad Elmaleh s'est exprimé en toute franchise sur l'affaire CopyComic. Accusé de plagiat, le comédien a reconnu, pour la première fois, s'être inspiré d'humoristes américains mais...

L’affaire a fait trembler le monde du spectacle. Un internaute, qui se fait appeler CopyComic, a accusé plusieurs humoristes français de plagiat, et ce vidéos à l’appui. Des vidéos qu’il n’a pas hésité à poster sur sa chaîne Youtube, visant ainsi plusieurs comiques, dont Gad Elmaleh.

Interrogé par les lecteurs du Parisien, le comédien est revenu sur cette polémique qui a fait couler beaucoup d’encre. Ainsi, Gad Elmaleh l’avoue, il a mal vécu toute cette affaire :

C’était très violent, excessif et démesuré par rapport à ce qu’il y a de vrai, c’est-à-dire les inspirations que je revendique. Il y avait un fond de hargne, une volonté de nuire… Personne n’a envie d’être affiché dans la presse comme quelqu’un qui a volé. Je me suis bien sûr fermé à ce moment-là, ma première réaction a été, je ne sais pas si j’ai eu raison ou non, de vouloir savoir d’où ça venait. Si tu prends une gifle dans la foule, tu ne te dis pas d’emblée « c’est la vie », mais plutôt « c’est qui le connard qui »…

Gad Elmaleh a-t-il plagié des humoristes américains ?

C’est donc en toute franchise que le comédien s’est exprimé sur le sujet. Et pour la première fois depuis le début de la polémique, Gad Elmaleh a reconnu s’être inspiré d’humoristes américains, dont le très célèbre Jerry Seinfeld. Ainsi, il avoue :

Alors, je me suis inspiré d’eux. OK, d’accord. Qu’est-ce qu’il faut faire maintenant ? Est-ce qu’il y a un confessionnal pour humoristes ? Qu’est-ce qu’il faut faire, à part continuer sa route et dire : oui, voilà, c’est une période où moi j’étais fasciné par ces gens-là, mais 1 minute 30 de show sur vingt ou trente heures de spectacles que j’ai faits dans ma vie, ça ne résume pas ma carrière.

Et de conclure :

Je ne le referais pas, mais je ne le regrette pas parce que je n’ai jamais été dans une démarche malicieuse. On entend des choses et ça infuse en vous. Non, il ne faut prendre de vanne à personne, mais ne m’inventez pas d’autres choses.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :