Maya Kamaty invente l’électro-maloya avec son album Pandiyé

×
Pour son second album Pandiyé, la réunionnaise Maya Kamaty plonge la musique traditionnelle de son île dans un bain électro, et c’est hautement mystique.

Maya Kamaty naît à la Réunion et grandit entre les accords de son père, leader du groupe Ziskakan et les contes de sa mère. Elle fait ses gammes au milieu des musiciens et des poètes, bercée par la belle langue créole et les rythmes du Maloya, musique traditionnelle de la Réunion. La richesse de sa culture ne se révèle à elle dans toute son immensité que lorsqu’elle arrive à Montpellier pour ses études.

Maya Kamaty, une voix exceptionnelle

De retour sur son île, Maya sait qu’elle veut revendiquer ses racines au travers de sa musique. C’est alors la révélation ! En 2015, l’artiste est désignée « Coup de cœur de l’Académie Charles Cros » et emporte le prix de la Meilleure Voix Féminine de l’océan indien.  

Aujourd’hui, Maya Kamaty prend la liberté d’emprunter de nouveaux chemins avec un nouvel album « Pandiyé, » tinté de sons électro qui sort le 29 mars.

On découvre en extrait le clip de Dark River.

Plus sur le sujet

1 commentaire
  1. Euh… l’electro maloya existe depuis un bon moment, avec des artistes comme Jako Maron, Labelle, Loya, J-Zeus, etc… etc…

Chante comme si personne ne t'entendait !