Louis Arlette présente son second album Des Ruines et des Poèmes inspiré par l’époque

×
Après Sourire Carnivore qui l’a révélé, Louis Arlette présente le 15 mars son nouveau disque Des Ruines et des Poèmes avec un extrait électro d’une reprise de Jacques Brel, Je suis un soir d’été.

Enregistré au Studio Ferber avec l’aide de Philippe Paradis (Christophe, Thiéfaine, Zazie…), ce deuxième album en forme de seconde naissance irradie de puissance et de rage, déborde de beautés héroïques, de morsures magnifiques, de tumultueuses amertumes.

 On vit dans une ambiance de Rome d’avant le déclin, de Babylone d’avant la chute : une ambiance de fin de civilisation.

Le résultat est une pop atmosphérique

Des ruines, mais des poèmes : Louis Arlette a peut-être, avec son deuxième album, écrit la bande-son idéale, et finalement très jouissive, des fracas chaotiques d’aujourd’hui.

Le résultat est une pop atmosphérique, mariant les codes de la chanson française et des nappes de claviers très pop. La chanson est ici présente par les textes et l’importance que Louis Arlette y apporte :

Proust est un auteur qui m’écrase par son génie

explique-t-il. A lui désormais de défendre ses affres et ses douleurs de créateur, d’artistes, d’homme sur le devant de la scène. Un autre combat. A découvrir avec cette étonnante reprise de Je suis un soir d’été.

Plus sur le sujet

Soyez le premier à commenter !

Chante comme si personne ne t'entendait !