TPMP : Benjamin Castaldi prétentieux sur TF1 ? Cyril Hanouna balance !

TPMP : Benjamin Castaldi prétentieux sur TF1 ? Cyril Hanouna balance !
Durant ses années de gloire sur la Une, Benjamin Castaldi avait tendance à faire peur à ses anciens confrères. D'après Cyril Hanouna, l'animateur se comportait en effet comme "la terreur de TF1".

Avant de devenir membre de la bande de Touche pas à mon poste, Benjamin Castaldi a officié sur TF1 pendant de nombreuses années. Mis sur le devant de la scène par M6 grâce aux émissions Loft Story et Nouvelle Star, l’animateur a ensuite rejoint la Une en 2006.

Jusqu’en 2014, l’ex-compagnon de Flavie Flament a présenté diverses émissions de divertissement, parmi lesquelles Langues de VIP, La Ferme Célébrités et surtout Secret Story. Une période durant laquelle Benjamin Castaldi avait tendance à fanfaronner dans les couloirs, d’après Cyril Hanouna.

« Il mettait des coups de pression »

Le lundi 16 septembre, le trublion de C8 a une nouvelle fois taquiné le chroniqueur de 49 ans. En évoquant la carrière de Benjamin Castaldi, et plus particulièrement ses années sur la première chaîne d’Europe, Cyril Hanouna a décrit son ami de la manière suivante :

La terreur de TF1.

Selon l’animateur, le mari d’Aurore Aleman avait tendance à provoquer, si ce n’est effrayer, ses anciens confrères. Baba a en effet déclaré :

Benjamin Castaldi, avant il était sur TF1. Je vous le dis, il faisait le beau. Ça veut dire il mettait des coups de pression aux autres animateurs. […] Ça veut dire que quand il arrivait, tous les autres animateurs disaient : “Ouais, il y a Benjamin Castaldi, c’est un nerveux…”

Des informations qui seraient parvenues jusqu’à Cyril Hanouna alors qu’il était lui-même au creux de la vague, comme il l’a expliqué :

Moi ça m’est revenu aux oreilles quand j’étais… au chômage.

Autant dire que la réputation de Benjamin Castaldi avait à l’époque fait le tour du PAF. Désormais, le chroniqueur ne peut absolument plus se permettre ce genre de dérapages. Baba a d’ailleurs tenu à le mettre en garde, en ajoutant :

Tu faisais le beau là-bas, ici frérot, c’est fini. Tu es comme tout le monde, tout le monde est logé à la même enseigne.

Des propos que le principal concerné n’a pas souhaité commenter, apparemment conscient que la roue peut tourner.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article : ,
Emission(s) liés à cet article :
Hashtag(s) liés à cet article :
Soyez le premier à commenter !

Chante comme si personne ne t'entendait !