Pourquoi les films pour adultes sont mauvais pour la planète

Pourquoi les films pour adultes sont mauvais pour la planète
Les films pour adultes seraient mauvais pour la planète. Selon une étude de la fondation "The Shift Project", les vidéos mises en ligne seraient responsables de l'émission de gaz à effet de serre.

A toute la panoplie de choses mauvaises pour la planète, il faudrait rajouter les films pour adultes. C’est en tout cas ce qui ressort d’une étude scientifique. La diffusion de vidéos pour adultes en ligne aurait un impact sur le réchauffement climatique. Dans leur rapport « Climat : l’insoutenable usage de la vidéo en ligne« , les scientifiques de la fondation The Shift Project ont mis en avant les effets néfastes de la mise en ligne de vidéos.

Selon leurs chiffres, la consommation énergétique du numérique croît de 9% chaque année, et représente déjà 4% des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Quatre grands types de contenus généreraient 60% des flux mondiaux. Parmi ces contenus, les vidéos pour adultes figurent en très bonne place. Selon les chercheurs, si les films pour adultes ont une influence sur le climat, c’est parce que la charge d’électricité utilisée par les serveurs pour stocker les vidéos est très importante. La totalité des vidéos mises en ligne serait responsable de la production de 300 millions de tonnes de CO2.

La sobriété numérique la solution

Pour rassurer les adeptes de vidéos pour adultes, cette situation n’est pas une fatalité, il existe une solution. Selon les chercheurs, il faudrait « rendre la transition numérique compatible avec les impératifs climatiques ». Pour contrôler les impacts de cette consommation, il faudrait passer à « la sobriété numérique« . Cela consiste « à prioriser l’allocation des ressources numériques en fonction des usages ». Il faut interroger la pertinence de nos usages numériques. Pour faire simple, il faut savoir équilibrer sa consommation de ressources numériques.

Plus sur le sujet

Soyez le premier à commenter !

Chante comme si personne ne t'entendait !