Femmes Fontaines : Toutes les femmes peuvent-elles être fontaine ?

Femmes Fontaines : Toutes les femmes peuvent-elles être fontaine ?
Pendant des siècles, les femmes fontaines étaient considérées comme des mythes, car on ne parvenait pas à comprendre ce mécanisme. Potins.net est allé chercher une réponse à cette question existentielle… Alors à votre avis, mythe ou réalité ?

Pour la petite histoire, les premières descriptions de la femme fontaine sont attribuées à Hippocrate, le père de la médecine, qui l’évoquait déjà au IVe siècle avant J-C. La femme devait donc être « fontaine » pour être fertile. Plus d’un siècle plus tard, sa théorie était infirmée par Aristote, en révélant que la femme peut féconder sans orgasme.

Très longtemps restées un mystère pour la communauté scientifique, les femmes fontaines ont souvent été des stars des sites pornographiques. Mais pouvons-nous réellement « éjaculer » comme les hommes ? Est-ce que toutes les femmes peuvent-elles être fontaine ? Ce sont à ces multiples questions que l’équipe de Potins.net va tenter de répondre.

Les fables de la femme fontaine

La réponse est oui ! Oui, ce phénomène existe réellement et sachez que toutes les femmes peuvent une fois dans leur vie, occasionnellement ou à chaque stimulation sexuelle, être une femme fontaine. Il faut savoir qu’une étude menée en 2007 explique que les femmes fontaines ne souffrent d’aucunes pathologies, ceci est purement physiologique. Donc si vous êtes dans ce cas, no stress !

Pour être précis, lorsque les femmes émettent ce liquide, on ne parle pas véritablement d’éjaculation de la femme mais plutôt de « jaillissement », nommé également le « squirting » par les experts.

Si il est difficile de savoir exactement combien de femmes connaissent le « squirting », d’après des chiffres, elles seraient entre 6% et 40% à connaître au moins une fois dans leur vie ce phénomène.  

Mais que contient le liquide émis par ces femmes fontaines ? D’après une étude co-réalisée par le Dr Samuel Salama, il y aurait deux types d’émission liquidienne qui peuvent se mélanger. Un des liquides proviendrait de la prostate ! Eh oui, les femmes ont une prostate (appelée « les glandes de Skene ») bien plus petite que celle des hommes. Or, ce liquide serait bien trop insuffisant pour expliquer l’abondance du liquide émis par certaines femmes car la quantité peut atteindre les 300 ml. Et la deuxième hypothèse émise par le Dr Salama est que l’essentiel de cette production est composé d’une substance proche de l’urine, sécrétée au niveau des reins au moment du plaisir et éjectée par l’urètre.

Mais les chercheurs ne s’entendent pas sur la composition du liquide libéré par les femmes. Difficile donc de s’y retrouver et de donner une explication précise. Néanmoins, sachez que toutes les femmes peuvent vivre cette expérience. En revanche, aucune femme fontaine ne ressemble à une autre. Certaines le contrôlent et d’autres en sont incapables.

Autre idée reçue, être une femme fontaine ne signifie pas forcément vivre un « super orgasme ».

Plus sur le sujet

Soyez le premier à commenter !

Chante comme si personne ne t'entendait !