Brooke Houts démasquée en train de maltraiter son chien : la Youtubeuse ne sera pas poursuivie en justice

Brooke Houts démasquée en train de maltraiter son chien : la Youtubeuse ne sera pas poursuivie en justice
Depuis le 7 août 2019, Brooke Houts est devenue l'ennemie numéro 1 des réseaux sociaux. En cause ? La Youtubeuse a malencontreusement publié une vidéo dans laquelle on peut la voir maltraiter son chien.

Tout commence le 7 août 2019 lorsque Brooke Houts poste malencontreusement les rushs d’une vidéo. Or, sur les images, qui n’étaient en théorie pas destinées à la diffusion, on peut voir la Youtubeuse maltraiter son chien.

À la base, la jeune femme voulait jouer au challenge très connu sur le net qui consiste à piéger son chien en installant du film plastique à l’entrée d’une pièce. Mais les choses dégénèrent lorsque l’influenceuse perd patience avec son doberman un peu turbulent. Pour « calmer » son chien, elle multiplie les gestes brusques, poussant l’animal, tirant sa peau, le frappant et en lui crachant même à la gueule. 

Elle ne sera pas poursuivie faute de preuves suffisantes

Suite à la diffusion de ces images, Brooke Houts croule sous des milliers de messages incendiaires. Elle avait alors tenté de s’expliquer dans un communiqué publié sur Twitter, dévoilant que sa vie n’était pas « exceptionnelle » en ce moment :

Ceci étant dit, ça ne justifie pas que je crie sur mon chien de la manière dont je l’ai fait et j’en ai conscience. Est-ce que je devais me mettre en colère comme je l’ai fait dans cette vidéo ? Non. Est-ce que je devais hurler contre lui ? Non. Cependant, quand mon doberman de 34 kilos me saute dessus avec la bouche ouverte, je dois, comme propriétaire de chien, lui montrer que ce comportement n’est pas acceptable. Mais je veux faire savoir, au regard de ce que mon chien fait, que je ne devais pas agir comme cela avec lui.

a-t-elle écrit.

Depuis la diffusion de la vidéo, Brooke Houts était surveillée par les autorités de Los Angeles en charge de la protection animale – le LAPD Animal Cruelty Task Force – qui avaient ouvert une enquête pour maltraitance animale. Toutefois, ce mardi 3 septembre 2019, TMZ.com apprend que les autorités ont choisi de ne pas engager de poursuites judiciaires contre la Youtubeuse. Selon la LAPD Animal Cruelty Task Force, la vidéo seule n’est pas suffisante pour inculper la vidéaste. Seul un ajout d’élément permettra de rouvrir l’enquête. En attendant, Brooke Houts est donc toujours autorisée à garder son doberman, nommé Sphinx. Sa chaîne Youtube, qui cumulait presque 335 000 abonnés sur sa chaîne, reste toutefois fermée.

Plus sur le sujet

Soyez le premier à commenter !

Chante comme si personne ne t'entendait !