Allergie : Un enfant meurt après avoir respiré l’odeur d’un poisson

Allergie : Un enfant meurt après avoir respiré l’odeur d’un poisson
Un enfant de 11 ans allergique au poisson est décédé après avoir respiré des émanations de morue en train de cuire. Un cas très rare, mais reconnu par la médecine.

Cameron Jean-Pierre, 11 ans, est mort le jour du Nouvel An après avoir respiré les émanations de la morue que sa grand-mère préparait. Or l’enfant était allergique au poisson. Rapidement, sa respiration est devenue sifflante. Un quart d’heure après l’apparition des premiers symptômes, il s’est évanoui.

Une réaction allergique et une crise d’asthme

Son père, Steven, lui a alors fait respirer l’inhalateur qu’il portait toujours sur lui. Cependant, Cameron n’a pas réussi à reprendre son souffle. C’est à ce moment que le papa a appelé les urgences. Malgré tous les soins prodigués, l’enfant est mort à son arrivée à l’hôpital.

Les autorités sanitaires new-yorkaises ont précisé que la cause du décès n’avait pas encore été déterminée. Une enquête est encore en cours et une autopsie est également prévue. Une page GoFundMe a été créée afin de récolter des fonds pour payer ses funérailles, rapporte Le Matin.

Le poisson est l’une des huit principales allergies alimentaires. Adela Taylor, une spécialiste des allergies et de l’asthme a expliqué que l’inhalation de certaines vapeurs pouvait suffire à provoquer la mort d’enfants souffrant de graves allergies.

L’asthme touche environ 4 millions de personnes en France. Elle est responsable chaque année de près de 60.000 hospitalisations et de 1.000 décès.

Plus sur le sujet

Soyez le premier à commenter !

Chante comme si personne ne t'entendait !