Patients (France 3) de Grand Corps Malade revient sur l’accident qui a causé son handicap

Patients (France 3) de Grand Corps Malade revient sur l’accident qui a causé son handicap
Aujourd'hui slameur le plus célèbre de France, Grand Corps Malade a eu un terrible accident en 1997. Son combat pour retrouver l'usage de ses membres et sa vie à l'hôpital sont racontés dans le long-métrage Patients.

Souvenez-vous, c’est en 2008 que la carrière de Grand Corps Malade prend un tournant sans précédent. Avec son titre Les voyages en train, le slameur touche le cœur des français et devient le français le plus célèbre de sa discipline. Mais en plus de son talent, Fabien Marsaud de son vrai nom a une autre particularité : il se déplace avec une béquille. Vous l’aurez compris, c’est en référence à ce handicap, et aussi à sa grande taille (1,96 m), qu’il décide de prendre le nom de scène de Grand Corps Malade.

De son destin hors du commun, il a décidé d’en écrire un livre. Un roman autobiographique, paru en 2012, dans lequel il raconte son année de rééducation après son accident. En mars 2017, sa propre histoire est de nouveau racontée dans le film Patients. Un film qui permet de comprendre le quotidien d’un jeune homme incapable à présent de se lever, s’habiller, se laver, d’aller faire pipi tout seul. Mais qu’est-il arrivé exactement à Grand Corps Malade ? Explications.

« ça a été l’année la plus dure de ma vie »

Le destin du slameur bascule le 16 juillet 1997, lors d’une colonie de vacances qu’il anime. Alors qu’il va bientôt fêter ses 20 ans, Fabien Marsaud plonge à pic dans une piscine pas assez remplie. Sa tête frappe le fond du bassin. Une de ses vertèbres cervicales se fracture et se loge dans la moelle épinière. À son réveil, après 3 mois plongé 3 dans le coma, le jeune homme est « tétraplégique incomplet » : ses quatre membres sont paralysés.

Mais plus déterminé que jamais, Grand Corps Malade se bat pour retrouver la mobilité de ses membres. Alors qu’il était incapable d’exécuter les gestes les plus simples de la vie comme manger, uriner, changer de chaîne à la télé… Il retrouve partiellement l’usage de ses jambes en 1999, après une année de rééducation intensive, et ainsi de suite…

Avec son co-réalisateur Mehdi Idir, il a décidé de porter son histoire à l’écran.

C’est assez ambigu, me replonger dans cette période m’a plutôt rappelé de bons souvenirs alors que ça a été l’année la plus dure de ma vie.

explique-t-il.

Le long-métrage Patients a cumulé plus d’1,2 millions d’entrées et a été nommé dans quatre catégories différents aux César 2018.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :
Soyez le premier à commenter !

Chante comme si personne ne t'entendait !