Yann Moix : Ouest-France s’étonne que « sa tête passe encore la porte »

Yann Moix : Ouest-France s’étonne que « sa tête passe encore la porte »
Invité à Rennes par le quotidien régional Ouest-France, Yann Moix se serait montré capricieux. Et, tout ça à cause d'une bouteille d'eau…

L’écrivain et chroniqueur Yann Moix était à Rennes ce 12 mars, à l’invitation de Ouest-France. Hélas, la rencontre a été plutôt houleuse comme l’a révélé le quotidien régional dans un billet d’humeur publié ce 13 mars.

« Je fais la conférence et je me casse »

Ainsi, dans cet article intitulé : Yann Moix et la bouteille d’eau, Ouest-France dénonce les caprices de l’écrivain lors de sa venue. En effet, selon le journal, le chroniqueur s’est montré exécrable en raison du manque de bouteilles d’eau.

Je demande un verre d’eau, on m’envoie à l’étage dans les toilettes boire au robinet. Comme un clébard.

Aurait lancé Yann Moix, selon des propos relatés par Ouest-France.

Vous nous voyez accueillir Yann Moix, écrivain, chroniqueur et réalisateur, à l’espace Ouest-France et ne pas lui prêter de considération ? À l’étage, il y avait des bouteilles d’eau et la bibliothèque où on reçoit les personnalités.

Rétorque le quotidien, ajoutant que 130 personnes l’attendaient. Et que le représentant de Grasset, son éditeur, a passé plusieurs minutes à le chercher.

Yann Moix n’a pas attendu de le savoir. Il a disparu.

Effectivement, l’auteur aurait alors quitté les lieux, furibond, se plaignant du comportement du journal régional. Finalement, des journalistes de Ouest-France l’auraient retrouvé près du lycée Emile Zola, à Rennes.

Je reviens, je fais la conférence et je me casse.

Aurait alors lâché le réalisateur aux salariés du quotidien.

De retour dans les locaux de Ouest-France, l’auteur de Podium a « chassé la personne chargée de l’interviewer devant le public ». Il a « expliqué son retard » en répétant « qu’il avait été maltraité ».

Pendant une petite heure, Yann Moix a répondu aux Rennais. Puis, il s’est cassé, comme il dit.

Poursuit Ouest-France dans son billet. Et de conclure :

On s’est étonné que sa tête passe encore la porte.

Bref, une tempête dans une bouteille d’eau…

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :
Soyez le premier à commenter !

Chante comme si personne ne t'entendait !