Laeticia Hallyday pointée du doigt pour son comportement lors de l’hommage rendu à Johnny

Laeticia Hallyday pointée du doigt pour son comportement lors de l’hommage rendu à Johnny
C'est une anecdote accablante concernant Laeticia Hallyday que livre le père Alain de la Morandais dans ses mémoires qui sont parues ce jeudi 14 mars. Il explique comment la veuve du Taulier se serait comportée lors de l'organisation des funérailles.

On apprenait le 6 décembre 2017 au matin le décès de Johnny Hallyday. Le plus célèbre rockeur français a rendu l’âme dans sa demeure de Marnes-la-Coquette et a laissé nombre de fans en deuil. S’en est suivi une bataille judiciaire quand il a été révélé deux mois plus tard que les aînés de l’idole des jeunes ne figuraient pas sur son testament. Laeticia Hallyday a été vivement critiquée car citée comme unique héritière. Et cela ne va visiblement pas en s’arrangeant si l’on en croit les révélations du père Alain de la Morandais dans son ouvrage Jouer Le Jeu avant La Dernière Partie, à paraître le 14 mars aux éditions Presses de la Renaissance.

De fâcheuses déclarations

L’Express a dévoilé le 13 mars des extraits des mémoires de l’homme d’église qui n’aideront certainement pas Laeticia Hallyday à redorer son blason. L’auteur relate ce qu’il s’est passé la triste nuit où il a été appelé afin d’administrer l’extrême-onction à Johnny :

Nuit du 6 décembre 2017. Il est 2h du mat’, je suis encore réveillé lorsque le téléphone sonne. Le Pr Khayat m’annonce la mort de Johnny et me demande de venir à la maison du chanteur. Taxi. Marnes-la-Coquette. Barrages de police. Courtoisie.

Alain de la Morandais se retrouve avec une Laeticia « effondrée, comme une feuille d’automne toute tremblante ».

Dans sa chambre, le gisant est couché, la tête bandée, menton relevé comme un Christ de Mantegna. Des femmes veillent. Elles se retirent et je me mets à genoux, recueilli. Le manager est là, silencieux, larmes aux yeux. Après le silence, je célèbre les onctions, en expliquant à mon veilleur la signification du rite.

Déjà éprouvé par cette tragique disparition, la suite lui laissera un goût amer.

Un comportement vicieux ?

Le prêtre explique que la mère de Jade et Joy l’aurait sollicité afin de trouver un lieu pour organiser les funérailles :

Laeticia me dit : Il souhaitait être enterré à Saint-Barth… Mais on va faire quelque chose avant à Paris. Il faut nous aider.

Ce à quoi il répond :

Bien sûr. Pas cette semaine puisque l’enterrement de Jean d’Ormesson est prévu vendredi aux Invalides… Le mieux serait Saint-Eustache : c’est grand, une référence musicale, le curé est accueillant, il y a beaucoup de parkings autour. Ou alors à Bercy ?

La veuve lui aurait alors promis de le tenir au courant « dans la journée » mais n’aurait pas tenu parole. Alain de la Morandais apprendra l’hommage de la Madeleine par voie de presse.

Jeudi 7 décembre. Carl, chauffeur et garde du corps de Johnny, en me raccompagnant à mon taxi à la sortie de la résidence des Hallyday, m’avait promis de me rappeler. Rien. Des rumeurs de médias me rapportent un projet d’enterrement à Notre-Dame de Paris, puis à la Madeleine. Ce samedi. Je me décide à l’appeler : propos confus et un peu contradictoires, gênés, dont il ressort que le corps serait enlevé et déposé aux aurores au mont Valérien… Et un enterrement samedi.

Alors qu’il pensait avoir été mandaté pour prendre en charge les obsèques de la star, le père de la Morandais, qui côtoie nombre de personnalités, tient à savoir ce qu’il en est :

« Je vais aux nouvelles auprès de la patronne et vous rappelle. Peut-être tard dans la nuit », me glisse {Carl le chauffeur}. (…) La nuit arrive, Carl n’appellera pas.

La cérémonie se déroulera finalement à la Madeleine et non à Saint-Eustache, le lendemain des funérailles de Jean d’Ormesson.

Des déclarations qui entachent de nouveau l’image de Laeticia Hallyday.

 

 

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article : ,
Soyez le premier à commenter !

Chante comme si personne ne t'entendait !