La clause très particulière d’Eddy Mitchell pour le cinéma

La clause très particulière d’Eddy Mitchell pour le cinéma
Eddy Mitchell serait-il un peu prude ? C'est en tout cas ce que laisse penser cette clause qu'il a exigé lors de ses apparitions au cinéma.

Ce dimanche 19 août, Eddy Mitchell s’est confié dans une interview particulièrement longue à nos confrères du Journal du Dimanche. L’occasion de parler de Johnny Hallyday mais aussi de sa propre carrière.

Un peu de sélection

Si on connaît surtout Eddy Mitchell le chanteur, il a aussi eu le droit à sa carrière d’acteur. Il a même eu un César du meilleur acteur dans un second rôle en 1995. Si sa carrière n’a jamais atteint les étoiles d’Hollywood, il a en revanche été particulièrement prudent dans les rôles qu’il pouvait jouer. Afin de ne pas prendre de risques, il ajoutait donc une clause très particulière dan tous ses contrats de cinéma. Et autant dire que celle-ci pourrait bien vous surprendre.

Je fais stipuler dans mes contrats de ne pas avoir à montrer mes fesses à l’écran. Si le scénario l’exige, une doublure prend le relais. Cela me permet de m’offrir une journée peinard, et tout le monde pense que j’ai un magnifique postérieur !

On est désolés pour tous ceux qui se sont fait avoir ! Eddy Mitchell reconnaît ensuite qu’il n’aime pas vraiment se voir à l’écran.

Regarder ma prestation sur le combo pendant un tournage m’est impossible. Je l’ai fait une fois sur Coup de torchon, de Bertrand Tavernier [1981] : je suis allé vomir direct !

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :
Soyez le premier à commenter !

Chante comme si personne ne t'entendait !